Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/10/2012

Anvers: Et si De Wever perdait

de wever

Pour Vincent de Coorebyter, directeur général du Centre de recherches et d’informations socio-politiques (Crisp), une défaite ne serait pas nécessairement négative pour Bart De Wever. Il garderait ainsi les mains libres pour préparer 2014.

Lire la suite

12/10/2012

Asse: Un De Wever se cache derrière chaque candidat

de-wever.gif

Qui a dit que la N-VA était le parti d'un seul homme, que derrière De Wever, il n'y a pas grand monde ? La manière dont les candidats d'Asse, près de Bruxelles, ont choisi de se présenter pour les communales le démontre sans doute mieux que quiconque.

12:40 Publié dans Buzz, Flandre | Tags : asse, de wever, nva | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

11/10/2012

Boel-Vangramberen, croisement linguistique

Croisement.gifVincent Boel et Karen Vangramberen sont deux candidats atypiques. Le premier est un francophone sur une liste flamande. La seconde, une Flamande en Wallonie.

Lire la suite

10/10/2012

Hal: La N-VA dénonce l'envoi de documents en français

N-VA.gifLa N-VA a dénoncé mardi l'envoi par le juge de paix de Hal d'un document officiel en français à un habitant de Leeuw-Saint-Pierre, commune sans facilités de la périphérie bruxelloise. Cet habitant a reçu une convocation à siéger comme président de bureau rédigée en néerlandais. Il a répondu qu'il ne connaissait pas le néerlandais. Le juge de paix lui a donc renvoyé le document en français deux semaines plus tard.

Lire la suite

09/10/2012

L'Open Vld, premier des partis politiques... sur Twitter

Open.gifL'Open Vld est le premier parti politique de Belgique... sur Twitter, révèle une étude d'un chercheur de l'université catholique de Louvain (KULeuven), Jonathan Huyghe, sur l'usage que fait le monde politique du célèbre réseau social. Le chercheur a passé au crible les 566 ministres et parlementaires des différents échelons de pouvoir du royaume.

Ils sont 278 à disposer d'un compte Twitter. Peter Dedecker (N-VA) est le premier à s'être branché sur le réseau le 12 avril 2007, trois ans avant son élection, suivi d'Elio Di Rupo le 16 avril 2007 qui n'a toutefois émis son premier "gazouillis" que fin 2008.

Lire la suite

On ne rit pas avec Bart De Wever

kroll.jpgPierre Kroll, dessinateur, humoriste, publie une chronique chaque mois dans "De Standaard". On connaît son humour grinçant, ses coups de patte, sa férocité… Ses textes sont souvent écrits au vitriol. C’est bien ce qui fait son charme et sa force. Mais le dernier envoi a tout simplement été refusé par le grand journal flamand. Ciel ! S’attaquait-il au Pape, au Roi, à Dieu, au prophète Mohamet ? Non, bien pire que cela… Il faisait de l’humour au sujet de Bart De Wever.

Lire la suite

08/10/2012

Le CD&V broie du noir... avant d'être broyé?

Beke.gifRien ne va plus au CD&V. À une semaine des élections communales, ses responsables ont le moral dans les talons. Ils broient du noir en attendant de se faire broyer. Chronique d’une déroute annoncée.

Qu’il est loin, le temps où le CVP, le Christelijke Volkspartij, dominait tout le paysage politique flamand et même belge. Le temps où le parti fournissait tous les Premiers ministres (Tindemans, Esykens, Martens 1,2,3,4 ..9, Dehaene, Leterme, Van Rompuy).

Le temps où le parti colonisait l’administration. Le temps où l’État était un État CVP. Certes, à l’époque, tout le monde s’en plaignait. Mais le CVP, malgré tout, était un élément de stabilité. Puis, en 1999, le parti a été rejeté dans l’opposition - après 50 ans de pouvoir ! - par la coalition arc-en-ciel dirigée par Guy Verhofstadt.

Lire la suite

06/10/2012

Un sondage met Patrick Janssens et Bart De Wever au coude-à-coude à Anvers

pict_449837.jpgAlors qu'un sondage VRT-De Standaard donnait vendredi près de 10% d'avance à Anvers à la liste N-VA tirée par Bart De Wever sur la liste communale (sp.a/CD&V) du bourgmestre Patrick Janssens, une enquête du quotidien Gazet van Antwerpen donne samedi moins d'un pour cent d'écart entre les deux listes. La N-VA y est créditée de 31,9% des suffrages contre 31,1% pour la liste communale. Le sondage indique par ailleurs que la majorité des 11,9% d'électeurs indécis se tourneraient vers la liste communale.

Lire la suite

05/10/2012

De Wever reste en tête à Anvers, selon un sondage

pict_449717.jpgSelon un sondage VRT-De Standaard, la N-VA serait le plus grand parti à Anvers si les élections communales avaient lieu aujourd'hui. La liste menée par le président du parti Bart De Wever obtiendrait 37,2% des suffrage contre 27,7% pour la liste du bourgmestre Patrick Janssens (Stadslijst).

Lire la suite

04/10/2012

Flandre: La politique locale reste un bastion masculin

flandre.jpg

Selon une étude du Centre de politologie de la KUL, la politique locale reste un bastion masculin en Flandre: seulement 21% des têtes de listes sont des femmes et le nombre de femmes bourgmestres ne devrait pas augmenter de façon significative après les élections du 14 octobre.

Lire la suite

Quels enjeux pour le scrutin provincial en Flandre?

provinciales,flandre,scrutin,enjeux

Tout comme pour le scrutin communal, la N-VA tentera de profiter de son succès aux législatives de 2010 et de son hégémonie dans les sondages pour concrétiser dans les urnes du 14 octobre un succès provincial au nord du pays. Actuellement, le CD&V et le sp.a sont présents dans toutes les majorités provinciales, et l'Open Vld dans quatre sur cinq.

Lire la suite

De Wever: "On n'est pas loin d'une révolte démocratique en Flandre"

Dewever.gifInterrogé par l'Agence France Presse, Bart De Wever estime que la tension entre la Flandre (nord) et la Wallonie (sud) n'est pas "tenable".

Comment analysez vous la situation politique actuelle de la Belgique?

"La Belgique est un addition de deux démocraties. Nous avons une démocratie totalement scindée: il n'y a pas de langue nationale, de journaux nationaux, de partis nationaux. Il y a seulement une démocratie flamande et une démocratie francophone. Cela n'existe nulle part ailleurs. L'une de ces démocratie, francophone, est dominée par la gauche, et l'autre, la flamande, est de plus en plus dominée par la N-VA (Nouvelle alliance flamande), qui est un parti de centre-droit.

Lire la suite

09:53 Publié dans Flandre | Tags : bart de wever, interview, afp | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

03/10/2012

Beersel:Des arbres contre des tracts francophones, voici le deal de la N-VA

pict_449216.jpgLa N-VA de Beersel a donné mercredi un tour... écologique à son combat pour préserver le caractère flamand de la périphérie bruxelloise. La section locale du parti nationaliste promet en effet de planter un arbre à chaque fois que 50 tracts électoraux en français de l'Union des Francophones (UF) seront rapportés au domicile de sa tête de liste, le député Ben Weyts.

Lire la suite

16:42 Publié dans Flandre | Tags : flandre, beersel, arbre, n-va, tracts | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

A Anvers, en néerlandais et en turc

anvers, meyrem almaci, groen

Le soleil est généreux ce vendredi à Anvers. Meyrem Almaci lutte pourtant contre la fièvre. " Je ne suis pas en forme ", s’excuse-t-elle. La tête de liste Groen à Anvers a déjà beaucoup donné dans la campagne. Mais elle sait qu’elle n’aura pas l’occasion de se reposer d’ici le 14 octobre. Son agenda n’a plus le moindre blanc. Même les jours du week-end sont chargés comme l’autoroute du soleil un samedi du mois de juillet. Surtout ceux-là d’ailleurs. Ce sont les jours où les gens sont les plus accessibles, les jours de marché, de brocante, de manifestation. De débats télévisés aussi. Meyrem Almaci a d’ailleurs prévu de consacrer une partie de son après-midi à préparer le débat auquel elle devra participer le lundi suivant avec les autres têtes de série dans la métropole anversoise.

Lire la suite

10:59 Publié dans Flandre | Tags : anvers, meyrem almaci, groen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

02/10/2012

Janssens et De Wever s'accordent sur l'interdiction du voile

NVA.gifLes têtes de liste en course pour les élections communales à Anvers ont participé lundi à un débat organisé par des associations représentant les minorités ethniques et culturelles. La discussion a principalement porté sur des sujets sensibles comme l'interdiction du voile. Le bourgmestre sortant Patrick Janssens (sp.a) et son principal concurrent, Bart De Wever (N-VA), sont apparus à plusieurs reprises sur la même longueur d'onde. Lors du débat, Patrick Janssens a reconnu que la commune n'avait pas assez discuté avec les différentes communautés et le personnel communal concernés lors de l'introduction de l'interdiction du port de signes religieux. "Je veux continuer à poursuivre ce débat. Mais, dans certaines fonctions bien spécifiques (...), l'autorité doit conserver sa neutralité", a-t-il expliqué.

Lire la suite

28/09/2012

Gand: Hôte du premier débat politique en langue flamande des signes

Signes.gif

Le duel opposera Bram Van Braeckevelt, le président des jeunes de Groen de Gand à la conseillère communale N-VA, Helga Stevens. Il sera arbitré par un modérateur qui s'exprimera lui aussi dans la langue des signes. Ce débat original ne sera toutefois pas accessible qu'aux sourds seulement. Deux interprètes traduiront en effet les gestes des candidats en langue orale. Par cette initiative, Bram Van Braeckevelt, dont les parents et la soeur sont nés sourds, entend de la sorte "réunir les deux mondes", mais aussi mieux connaître la vision de la N-VA pour l'avenir de Gand.

Belga

Courtrai: Les 100 travaux de Vincent Van Quickenborne

courtrai,vincent van quickenborne

Le vice-Premier ministre Vincent Van Quickenborne (Open VLD) a présenté jeudi ses "100 travaux pour Courtrai", le programme grâce auquel il espère ravir l’écharpe maïorale à Stefaan De Clerck (CD&V).

Lire la suite

27/09/2012

Anvers: D'après Janssens, De Wever veut la ville avant l'indépendance

pict_448088.jpgL'actuel bourgmestre d'Anvers, Patrick Janssens (Sp.a), a donné une interview aux Inrockuptibles au sujet de la montée en puissance des nationalistes de la N-VA.

Selon lui, à Anvers, il y a une large couche de la population qui se reconnaît dans l'extrême droite. Les électeurs se sont dirigés vers la N-VA car cela ne sert plus à rien de voter pour le Vlaams Belang en raison du cordon sanitaire. En outre, la N-VA a un à un discours plus modéré que celui des extrémistes flamands.

Lire la suite

Le CD&V, ce parti masochiste

pict_447899.jpgDeux déclarations, faites en deux jours, ont enflammé la campagne électorale au Nord du pays. Deux énormes maladresses, commises à quelques heures d’intervalles par deux CD&V. Et non des moindres : un ancien président ad interim, Etienne Schouppe, mais aussi le président actuel, Wouter Beke. Et il ne faut pas être grand clerc pour deviner qui tire les marrons du feu de ces gaffes : Bart De Wever qui, évidemment, n’en demandait pas tant...

Lire la suite

26/09/2012

De Wever ignore les préaccords électoraux

pict_447728.jpgLe président de la N-VA, Bart De Wever, n'est pas au courant de très nombreux préaccords conclus par son parti au niveau local, mais suppose qu'il doit y en avoir... surtout pour écarter les nationalistes flamands des futures majorité communales, a-t-il expliqué sur Radio 1. L'ex-secrétaire d'Etat Etienne Schouppe (CD&V) a quelque peu embarrassé son parti mardi en expliquant que, selon lui, des préaccords avaient été conclus dans environ 275 communes de Flandre. Le président des chrétiens démocrates flamands, Wouter Beke, a réagi en démentant cette affirmation.

Lire la suite

21:24 Publié dans Flandre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Flandre: les présidents de parti sur les bancs de l'université

karl-devos.gif

Le politologue gantois de l'université de Gand Karl Devos a l’habitude d’organiser chaque année une grande leçon avec un homme politique de renom. Mais comme cette année, il y a les élections, il ne voulait pas donner l’impression de vouloir privilégier une couleur plutôt qu’une autre.

Ce mardi, il a dès lors invité les sept présidents de parti flamands ayant une représentation parlementaire. Et leur a demandé de présenter aux étudiants présents en nombre dans son auditoire les enjeux des élections communales pour leur parti de la façon la plus attractive possible. Chacun avait 15 minutes.

Lire la suite

25/09/2012

Anvers: Knack publie ses questions à De Wever "sans réponse"

anvers,knack,de wever,questions

L'hebdomadaire entend de cette manière protester contre l'absence de réponse du candidat-bourgmestre d'Anvers à sa demande d'interview. Le journaliste qui avait sollicité l'interview s'était vu signifier par le porte-parole que l'entretien n'était pas possible en raison d'un manque de temps.

Lire la suite

18:45 Publié dans Flandre | Tags : anvers, knack, de wever, questions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

24/09/2012

La N-VA, "la force du changement"

zuhal-demir.gif

"La force du changement". C'est sous ce slogan, répété à l'infini, que la N-VA se présente au scrutin communal. Mais tout changement n'est pas voulu...

23/09/2012

Anvers: Janssens et De Wever souvent d'accord

anvers,patrick janssens,bart de wever

Les têtes de liste en course pour les élections communales à Anvers ont participé dimanche pour la première fois à un débat électoral qui les opposait. Le bourgmestre sortant Patrick Janssens (sp.a) et son principal concurrent, Bart De Wever, y sont apparus à plusieurs reprises sur la même longueur d'ondes. "La ville est en progrès", ont dit les deux ténors, presqu'en choeur.

Lire la suite

21/09/2012

L’épouvantail N-VA dans la campagne

nva,de wever,anvers,elections communales,campagne

Un test national. C’est comme cela que Bart De Wever, le tout puissant patron de la N-VA, présente le scrutin communal d’octobre. Ses innombrables adversaires politiques lui rappellent volontiers que la portée de ces élections se limite à l’horizon local, que les enjeux sont très circonscrits, que les résultats n’ont aucune influence sur la composition des gouvernements régionaux ou fédéral. Et dans l’absolu, ils n’ont pas tort. Mais en l’espèce, ils se trompent : l’édition 2012 des élections communales en Flandre aura bien valeur de test national. Il y a six ans, la N-VA ne pesait pratiquement rien. Elle venait de s’arrimer au CD&V pour éviter de sombrer sous le seuil électoral des 5 %. Six ans après, le petit Poucet est devenu l’ogre. Il a phagocyté son ancien allié dont il s’est ensuite séparé et a véritablement siphonné l’électorat du Vlaams Belang. Lors des élections fédérales de juin 2010, il terminait premier parti de Belgique. Et les sondages publiés depuis lors indiquent que sa marge de progression est encore large. Le parti nationaliste recueillerait entre 35 et 40 % des voix en Flandre selon les enquêtes d’opinion les plus récentes.

Lire la suite