Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/06/2012

Bruxelles-Ville: Courtois garde le soutien du MR

Mis sur le gril suite à la révélation des liens entre ses ASBL subsidiées et certaines sociétés privées qui lui sont liées ("La Libre" de ce jeudi), Alain Courtois s’est défendu bec et ongles, hier midi sur le plateau du JT de la RTBF. Il avance deux arguments : s’il s’est fait rémunérer (via sa société) pour des recherches de sponsors, c’est grâce aux moyens apportés par ces mêmes sponsors. Les subsides de la Région bruxelloise n’auraient donc servi qu’à couvrir les frais d’organisation de la journée sportive lancée en 2007 par l’ASBL Irisport. Signalons que la facture publiée hier a bien été envoyée à l’association par la société d’Alain Courtois E2M. Allez identifier quels fonds ont servi à quoi, puisque le budget de l’organisme cumulait subsides et sponsors.

On y voit plus clair, par contre, quant à l’obligation de cette ASBL d’organiser des marchés publics pour ses activités. Rappel, il est établi que la convention qui lie Irisport et la Région bruxelloise fait explicitement mention de la législation sur les marchés publics. Alain Courtois continue d’affirmer que si marchés publics il n’y a pas eu, c’est parce que le ministre bruxellois Guy Vanhengel lui avait certifié que non. Aujourd’hui, le ministre Open VLD ne souhaite ni confirmer ni infirmer ces allégations. Il y a trois semaines à peine, son cabinet certifiait pourtant qu’Irisport ne devait pas organiser des marchés publics. Interrogé par la députée sp.a Sophie Brouhon hier au Parlement, le libéral semble désormais se ranger derrière son ministre-Président.

Jeudi, Charles Picqué (PS), a en effet admis qu’Irisport était soumis à la loi sur les marchés publics en se basant sur la convention précitée. Il annonce une enquête administrative pour vérifier la bonne utilisation des subsides par Irisport, l’association ayant perçu de la Région plus de 1,2 million d’euros en cinq ans. Selon certaines sources, une enquête similaire interviendrait au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui a également subsidié les ASBL d’Alain Courtois, notamment pour la candidature belge à l’organisation de la Coupe du monde 2018. De son côté, la Région bruxelloise, pressée par l’opposition FDF de déposer plainte, se réserve le droit d’agir si des irrégularités étaient établies. Reste que si marchés publics il y avait eu, tant E2M, société d’Alain Courtois, que Lielens, une société actionnaire d’E2M, n’auraient pas pu y participer compte tenu de la législation sur les conflits d’intérêts.

Pour l’heure, tous ces éléments n’émeuvent apparemment pas le MR, qui maintient son soutien au sénateur candidat bourgmestre à la Ville de Bruxelles. Aucun commentaire sur le fond de l’affaire de la part du président Charles Michel, qui prend simplement acte de la volonté d’Alain Courtois de s’expliquer devant la commission de conciliation et d’arbitrage du parti. Malgré la mise en cause incendiaire de son candidat par le FDF, le MR ne semble pas pressé. Il serait difficile de réunir cette commission avant les vacances estivales, paraît-il. "Nous gardons notre tête de liste", indiquait pour sa part Marion Lemesre, chef de groupe libérale au conseil communal de la Ville de Bruxelles. Elle se dit convaincue par les explications télévisées d’Alain Courtois et invoque le contexte électoral. Elle souligne aussi le fait qu’il est souvent compliqué de passer des marchés publics pour des événements dont l’idée originale provient d’opérateurs privés.

Hier au parlement bruxellois, PS et cdH, partis de la majorité, ont par contre insisté sur l’urgence qu’il y avait à faire toute la clarté sur cette affaire, en s’adressant au ministre Vanhengel. Compte tenu du climat électoral et du discrédit qu’elle pourrait jeter sur la classe politique dans son ensemble, ont indiqué Anne-Sylvie Mouzon pour le PS et Joël Riguelle pour le cdH. Interrogée par Twizz Radio, Joëlle Milquet, ministre cdH de l’Intérieur et concurrente d’Alain Courtois sur la Ville de Bruxelles, disait ceci : "C’est vrai que quand on lit, c’est étonnant. Il semble que ce soit des pratiques qui, si elles sont confirmées, ne sont pas acceptables, mais je ne peux pas vous les confirmer".

Ecolo Ville de Bruxelles s’est par contre indigné par communiqué. "En tout temps, les hommes et les femmes politiques se doivent d’appliquer des règles strictes en matière d’éthique et de morale, disent les verts. C’est aussi le cas pour M. Courtois, qui voudrait occuper une des fonctions les plus hautes de la capitale et qui se veut le porte-drapeau du changement voulu par le MR à la Ville de Bruxelles". Ecolo/Groen dénonce "qu’une partie de l’argent public ait transité par des comptes intermédiaires avant d’aboutir dans les caisses des ASBL dont M. Courtois est gestionnaire et, in fine, sur son propre compte en banque".

Mathieu Colleyn

28/06/2012

Couvin: Le MR vise un cinquième siège

Le Mouvement réformateur aura-t-il son mot à dire dans la prochaine majorité politique à Couvin ? C’est ce qu’espère quand même Jehanne Detrixhe, l’actuelle présidente du CPAS, au moment de présenter la liste des 23 candidats, même si elle reste réaliste.

Cependant, le MR couvinois tentera d’engranger un siège supplémentaire. "Il y a six ans, nous avons manqué de peu le cinquième siège. Nous espérons donc le récupérer après le 14 octobre", poursuit celle qui occupe la première place sur la liste. "En étant tête de liste, je veux envoyer un message clair à l’électeur. S’il le désire, je suis prête à occuper la fonction mayorale et à en assumer les conséquences." L’échevin des travaux, Ephrem Carré, occupe la seconde position, suivi de la conseillère communale Renée Mahy. "Pour le reste, nous avons assez bien de jeunes."

Le MR a également défini son programme électoral. "Notre fil conducteur est de proposer un meilleur rapport qualité-prix dans les services qu’on offre aux citoyens. Il faut aussi dépenser mieux et continuer à porter des projets même si les finances ne sont pas au mieux. Nous voulons aider les ménages qui contribuent à remplir les caisses communales en développant des structures d’accueil pour la petite enfance, par exemple. Nous désirons soutenir les projets des PME."

Le vieillissement de la population est un autre axe important pour les Réformateurs. "Il faut améliorer les services à domicile pour permettre aux aînés de rester le plus longtemps possible dans leur milieu de vie tout en créant de nouvelles structures. C’est le cas avec notre projet de résidence-service à Couvin."

M.Ad.

11:14 Publié dans Namur-Luxembourg | Tags : couvin, detrixhe, mr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Bruxelles-Ville: Courtois s’est payé avec des subsides bruxellois

pict_429736.jpgA force de poser des questions, on finit par obtenir des réponses. La Cour des comptes vient de transmettre au Parlement bruxellois une série de pièces comptables relatives aux activités d’une ASBL dirigée en son temps par Alain Courtois. Elles viennent confirmer un réseau de conflit d’intérêts, et pour d’aucuns, d’infractions à la loi sur les marchés publics et de captation illégale de subsides - dont le mécanisme était révélé par "La Libre" le 23 mai. Rappel, le sénateur MR fut, ces dernières années, à la tête de deux ASBL : Beltomundial, chargée d’organiser la candidature de la Belgique à la coupe du monde 2018 et Irisport, qui organise depuis 2007 une activité sportive annuelle à Bruxelles. Il est apparu que ces deux associations, largement subsidiées, ont eu pour prestataire la société anonyme E2M, créée par Alain Courtois au début des années 2000 ainsi que la société de communication Lielens, par ailleurs actionnaire d’E2M. Cette situation avait suscité des questions parlementaires du député bruxellois Emmanuel De Bock (FDF) et dans nos colonnes, le libéral, qui est également tête de liste pour les élections communales à la Ville de Bruxelles, s’était défendu en affirmant que les activités des deux ASBL visées avait été "validées" par la Cour des comptes.

Suite à ces explications, le député FDF avait envoyé une demande d’informations à la Cour, pour obtenir des données que le ministre Open VLD Guy Vanhengel avait refusé de communiquer au Parlement. Celles-ci sont arrivées au groupe FDF (ainsi qu’à la présidence du Parlement) qui les rend publics aujourd’hui. Dans le cadre d’un vaste contrôle des subsides régionaux relatifs à l’image de Bruxelles, la Cour a en fait examiné le cas de Irisport pour 2007, année de sa création. Les documents transmis sont très instructifs.

Plusieurs d’entre eux (factures, de prestations et de sponsoring) mettent en exergue que c’est bien E2M qui organisait la journée d’initiation sportive (la "Fête du sport", au mois d’août sur le site du Heysel). Pour ses bons services, la société d’Alain Courtois a facturé pour quelque 44000 euros à l’ASBL Irisport, subsidiée pour cela par le gouvernement bruxellois et, pour rappel présidée par le même Courtois. Plus surprenant encore : une facture de E2M pour 32 000 euros détaille certaines prestations effectuées par Alain Courtois lui-même : 62 heures facturées à 150 euros de l’heure via sa société. Total : 9 300 euros. Son attaché parlementaire, Steve Hendrick, apparaît lui aussi sur la facture pour un montant de 13 900 euros.

La société de communication Lielens (actionnaire de E2M) a travaillé encore plus pour Irisport. Ses factures envoyées à l’association atteignent près de 70000 euros. Ainsi, les deux sociétés privées liées de près à Alain Courtois ont capté plus de la moitié du subside régional de 220 000 euros accordé à Irisport cette année-là par les ministres Charles Picqué (PS) et Guy Vanhengel (Open VLD), tous deux compétents en matière d’image de Bruxelles.

Ceci nous amène naturellement à une autre question soulevée par le dossier. Irisport devait-elle, oui ou non, passer des marchés publics pour désigner ses prestataires ? Fin mai, le cabinet de Guy Vanhengel avait certifié que non. Étrangement, ce n’est pas ce que dit la convention passée entre Irsiport et le gouvernement bruxellois en 2007. Un document signé par Alain Courtois en tant que président de l’ASBL, Charles Picqué et Guy Vanhengel. En son article 8, il rappelle que tout personne morale bénéficiaire d’une subvention en vue de "satisfaire spécifiquement aux besoins d’intérêt général" et dont l’activité est financée à plus de 50 % par les services du gouvernement est soumise aux dispositions de la loi du 24 décembre 1993 sur les marchés publics. Or d’après les informations fournies par la Cour des comptes, le total des recettes déclarées par Irisport est de 275000 euros dont 220 000 de subsides.

Mathieu Colleyn

Bruxelles-Ville: Joëlle Milquet et le dossier Alain Courtois : "Quand on lit, c'est étonnant..."

pict_429775.jpgInvitée du 7h40 de Twizz Radio, Joëlle Milquet, a commenté l'article que La Libre consacre ce matin à Alain Courtois.

Les deux personnalités politiques sont têtes de liste à la Ville de Bruxelles pour les élections communales d'octobre 2012. La première pour le Cdh, le second pour le MR.

Selon La Libre, une partie des subventions octroyées à l'ASBL du sénateur libéral aurait été captée par des sociétés anonymes qui lui sont liées, sans passation de marché(s) public(s).

À ces faits, la réaction de Joëlle Milquet est prudente : "Je ne connais pas le dossier, j'ai été très étonnée de lire ce que j'ai lu il y a quelques jours et encore aujourd'hui. Il faut que les autorités compétentes puissent analyser ce dossier et voir si oui ou non il est fondé. Je ne vais pas jouer, parce qu'on est en campagne électorale et que c'est mon concurrent, tout d'un coup procureur par rapport à des faits que je ne connais pas. C'est vrai que quand on lit, c'est étonnant. Il semble que ce soit des pratiques qui si elles sont confirmées ne sont pas acceptables mais je ne peux pas vous les confirmer".

Le FDF, quant à lui, estime qu'il y a contournement de la législation sur les marchés publics. Didier Gosuin demande d'ailleurs au gouvernement bruxellois de saisir la justice et de se constituer partie civile (afin de récupérer ces montants). "Moi, je ne suis pas dans ces jeux-là" réagit, Joëlle Milquet qui poursuit : "Quand on veut faire la clarté sur une affaire de type judiciaire, c'est la justice qui doit s'en occuper. Je ne vais pas aller plus loin. Le tout, c'est à eux, à voir aussi au niveau du parti, en terme de règles d'éthique, ce qu'il convient de faire" La chef de file Cdh pour Bruxelles estime par ailleurs que le dossier "Alain Courtois"concerne également et singulièrement le MR.

 

27/06/2012

Liège: Nouveau règlement sur l'affichage électoral

Parmi les nombreux dossiers intéressants traités lors du Conseil de lundi, on pouvait notamment épingler celui ayant trait à l’affichage électoral. Une pratique qui hérisse d’ordinaire les partis à l’approche des scrutins.

Mais au travers d’un nouveau règlement communal, la Ville entend "montrer l’exemple". C’est en substance le message qu’a fait passer le bourgmestre Willy Demeyer (PS) en prélude à un débat relativement consensuel. Après que ce dernier ait insisté sur la nécessité d’éviter le surcollage, la cheffe de groupe MR Christine Defraigne a dit partager les objectifs de "bonne conduite" de la Ville. Mais cette dernière d’évoquer plusieurs soucis dont un ayant trait à la nécessité d’espace disponible pour l’ensemble des candidats présents sur les listes. L’adoption d’une charte de déontologie électorale a également été proposée par le groupe MR afin de "lier moralement" les partis. "Il y a une nécessité d’égalité de traitement", a martelé Christine Defraigne. Pas de tollé non plus du côté du groupe Ecolo où la cheffe de groupe Bénédicte Heindrichs a évoqué "un règlement juste, équitable, propre et écologique". En fin de débat, le bourgmestre a salué la maturité des partis.

B.B.

Tournai: Les dissidents exclus du MR ?

tournai,mr,telaga

La contre-attaque est lancée au MR de Tournai. Alors que les dissidents du MR présentaient leur liste Tournai Plus ce mardi soir, l’on apprenait que le bureau local du MR avait pris une décision le 12 juin dernier. Celle d’engager une procédure d’exclusion du parti à l’encontre de toute personne ayant la carte du MR et se présentant sur la liste de Tournai Plus.

Les quatre dissidents principaux sont donc visés : Marie-Hélène Crombé-Berton (qui travaille également au cabinet du ministre Didier Reynders), Jean-Jacques Carbonnelle, Albert Pesin et Benoît Mat. Le conseiller du CPAS Mathieu Telaga est également dans le collimateur.

Lire la suite

11:29 Publié dans Hainaut | Tags : tournai, mr, telaga | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

26/06/2012

Seraing: MR et IC ensemble

art_194641.jpg“Il n’y a aucun intérêt de ne pas cumuler les places aux communales et aux provinciales vu que la Province est le lieu de rassemblement des communes” , estime Fabian Culot, conseiller communal MR à Seraing, qui mène aussi bien la liste MR de Seraing/Neupré pour les élections provinciales que la liste MR-IC de Seraing pour les élections communales.

Voulant donner un signal clair d’ouverture, et surfant sur l’inaction du CDH lors des conseils communaux; au cours de cette législature, le MR sérésien a décidé de présenter une liste MR-IC.

Lire la suite

16:01 Publié dans Liège | Tags : seraing, mr, ic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Koekelberg: 7 tendances politiques sur une Liste du Bourgmestre

L'actuel bourgmestre MR de la commune de Koekelberg, Philippe Pivin, emmènera une Liste du Bourgmestre rassemblant 27 représentants de 7 tendances politiques différentes: MR; FDF; cdH; CDF; Open VLD; CD&V; et sp.a; ainsi que l'un ou l'autre indépendant. Philippe Pivin précédera Arlette Genicot (MR), Sylvie Andry-Servais(MR), Jean-Pierre De Keyn (cdH), Abdel Mghari (FDF), et Jean Louis Willems.

La Liste sera poussée par l'ex-secrétaire d'Etat Robert Delathouwer (sp.a) et par l'ex-député régional Jean-Pierre Cornelissen (MR).

La Liste du Bourgmestre continuera de placer la sécurité et la propreté de l'espace public au rang un de ses priorités. La mobilité se retrouve également haut placée dans le programme, de même que l'accueil de la petite enfance et la jeunesse.

Belga

Rixensart: Le FDF avec Alain Decastiau

A Rixensart, le MR s’est finalement rallié à l’actuel bourgmestre, Jean Vanderbecken, qui emmènera une liste NAP-MR rassemblant les forces de centre-droit. L’ancienne bourgmestre, Jacqueline Herzet, a annoncé qu’elle quitterait la vie politique, tout comme le conseiller communal Arnold Rambout, qui ne voulait pas faire campagne contre le MR. Restait à Alain Decastiau à se prononcer. Cette fois, c’est fait. L’actuel conseiller communal LB-MR compte bien se représenter aux prochaines élections communales du 14 octobre, sous le sigle ML, pour Mouvement libéral. "Plus qu’un simple changement de nom, il s’agit de traduire la volonté du groupe de se repositionner dans le paysage communal comme le catalyseur d’une approche innovante et percutante de la gestion de nos villages", indique Alain Decastiau. Il précise que les valeurs libérales, portées par le MR, restent "le socle de la réflexion et de l’action du groupe".

C’est Jean-Pierre Leblanc, un citoyen de Rixensart qui emmènera la liste ML, tandis qu’Alain Decastiau la poussera. Reste à présent à mettre une liste complète sur pied. Alain Decastiau se dit ouvert "à tous ceux et toutes celles qui, sensibles à l’amélioration de notre cadre de vie, souhaiteraient contribuer à cette dynamique, en y apportant leurs talents et leur enthousiasme". Selon nos informations, le FDF se retrouvera également sur cette liste. Par ailleurs, l’échevin de la Jeunesse, Grégory Verté et la présidente du CPAS Catherine De Troyer emmèneront la liste PS à Rixensart. Les 25 autres candidats formant la liste ont été officiellement présentés samedi matin. Yoric Bridoux le président du PS de Rixensart occupe la quatrième place de la liste, derrière François Lemaire. L’objectif du PS de Rixensart : entrer dans la majorité à nouveau et conserver quatre élus.

So. De et L.Dm.

 

Beauvechain: L'Entente Communale présente ses candidats

A Beauvechain, c’est l’Entente communale (EC) qui a présenté ses candidats ce week-end. Le bourgmestre Marc Deconinck sera tête de liste. On retrouve ensuite Brigitte Wiaux, Raymond Evrard, Isabelle Deserf, André Gyre, José Degrève, Gérard Frix, Benjamin Goes Avec 14 des 17 sièges obtenus en 2006, c’est tout naturellement la majorité absolue qui est à nouveau visée par l’Entente communale, qui regroupe des représentants des différentes couleurs politiques, à savoir PS, MR et CDH. A l’exception de deux élus, les mandataires de l’EC ont décidé de se représenter.

Province du Brabant wallon: Les listes provinciales se préparent

Les candidats PS aux élections provinciales sont désormais connus.

Le PS Brabant wallon a organisé son Congrès fédéral d’approbation des listes, ce 23 juin. Pour le district de Nivelles, la liste est emmenée par Isabelle Kibassa Maliba (Tubize) et par Jean-Marc Scorey (Genappe). Tandis que Gilbert Legasse (avant-dernier, Rebecq) et Olivier Parvais (Braine-l’Alleud) poussent. Pour le district de Wavre, la liste est emmenée par Dominique De Troyer (Wavre) et Stéphane Crusnière (Wavre) et poussée par Laurence Smets (Walhain). La liste compte aussi notamment Nick Gomand (Walhain) : le président de l’ASBL Bike’er’nick qui s’occupe de motards accidentés se lance pour la première fois en politique.

Lire la suite

Tournai: Amis et rivaux

art_194644.jpg Ils espèrent tous les deux devenir conseillers communaux en octobre prochain mais ce n’est pas sur la même liste que figurent l’avocat Geoffroy Huez et le conseiller aux finances Jean Huvenne. Pourtant, leur parcours est à peu près similaire. Ils ont été étudiants, dans la même classe, au sein de l’Athénée Jules Bara à Tournai, ils sont tous deux licenciés en droit (et notariat pour Jean) de l’ULB, et ils sont partis un an à l’étranger après leurs études secondaires.

Lire la suite

11:40 Publié dans Hainaut | Tags : tournai, mr, ps, huvenne, huez | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

25/06/2012

Uccle: De Decker, "la belle au bois dormant"

art_194500.jpgLa “stabilité”. Politique s’entend (financière aussi). Telle s’érige la grande “fierté” d’un Armand De Decker (MR) qui -logique- conduit son Uccle à un train de sénateur. “J’ai joué un rôle dans cet apaisement après les procédures contre tout le monde de de Lobkowicz…”, se réjouit le Premier, à l’heure de synthétiser son mandat de maïeur, de plein exercice depuis juillet 2007.

Lire la suite

11:50 Publié dans Bruxelles (19) | Tags : uccle, de decker, mr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

23/06/2012

Court-Saint-Etienne: “Un électeur n’est pas un téléspectateur”

court-saint-etienne,winden,mr

Même si elle a quitté l’antenne depuis 4 ans, Nathalie Winden n’a pas disparu de la mémoire des téléspectateurs. Mais elle a envie de nouveaux challenges. Cette semaine, l’ex-speakerine et ex-Miss météo de RTL a confirmé qu’elle se présenterait aux élections communales, sur la liste du bourgmestre libéral de Court-St-Étienne, Michael Goblet. Une nouvelle étape dans sa carrière qui – elle en est consciente – ne sera pas la plus facile !

Lire la suite

Wavre: Walter le libraire sur la liste du bourgmestre

Charles Michel a présenté hier sa liste pour les élections communales à Wavre. Etiquetée "liste du bourgmestre", elle sera emmenée par le président du MR et actuel maïeur de la cité du Maca. Walter Agosti, alias "Walter le libraire", devenu célèbre pendant les négociations gouvernementales, occupera l’avant-dernière place. La première échevine, Françoise Pigeolet, sera deuxième et il reviendra à Pierre Boucher, président du collège provincial du Brabant wallon, de fermer la marche. L’ensemble du collège est présent sur la liste, mis à part René Gillard, qui a souhaité passer la main à son fils Luc. La Liste du bourgmestre détient actuellement 22 des 31 sièges du conseil.

Belga

22/06/2012

Seraing: Marie-Claire Dejong avec le MR !

seraing,mr,dejong

On savait que la section CDH de Seraing connaissait quelques difficultés… On savait aussi que le MR local avait l’intention de présenter une liste “ouverte à tous”, sous l’appellation MR-IC… C’est ce qu’ont fait les libéraux ce jeudi, tout en sortant une surprise de leur chapeau. Cette surprise, qui n’en est pas vraiment une vu l’ambiance au sein du CDH de Seraing, se nomme Marie-Claire Dejong ! La cheffe de groupe CDH au conseil a fini par céder aux appels du pied du MR !

Lire la suite

16:08 Publié dans Liège | Tags : seraing, mr, dejong | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

21/06/2012

Province de Namur: Philippe Bultot tête de liste MR à Philippeville

Le Mouvement réformateur vient de dévoiler les cinq candidats qui se présenteront aux élections provinciales le 14 octobre prochain pour le district de Philippeville-Walcourt. L’actuel député provincial en charge de l’Enseignement et de la Formation, Philippe Bultot, est suivi de la présidente du CPAS de Couvin, Jehanne Detrixhe (2e); de la conseillère communale à Philippeville Laëtitia Brogniez (3e); de Christophe Bombled, bourgmestre de Cerfontaine; et du bourgmestre de Florennes, Pierre Helson.

M. Ad.

Jodoigne: Louis Michel ne sera pas candidat

pict_428428.jpgBilan du travail de la majorité et perspectives pour les six ans à venir.

Louis Michel ne se présentera pas aux élections communales à Jodoigne. Une décision qu’il estimait "la plus élégante". Son retour aurait évidemment rebattu toutes les cartes, et mis en péril la position du bourgmestre actuel, Jean-Paul Wahl, à la tête de la ville depuis 1999, d’abord faisant fonction puis élu.

Ce pas de côté, Louis Michel, fondateur de la liste Union communale, l’aurait fait "contraint et forcé. Sinon, cela serait revenu à désavouer le bourgmestre, le président de la fédération et son protégé", estime un membre du conseil communal. Pour bien des observateurs, les Jodoignois - du moins les plus anciens ? - attendaient ce retour de Louis Michel. Et celui-ci, aussi. Comment les électeurs vont-ils réagir à ce retrait ? Peut-être en retirant leurs suffrages au maïeur actuel, estiment des adversaires. A l’UC, on insiste surtout sur le fait que Louis Michel soutiendra la campagne activement. Même si dans le passé, sa présence ou non sur la liste a pu influencer à la marge les résultats. Mais au fil des années, l’UC n’a fait que se conforter, ajoute-t-on. L’objectif sera de conforter cette majorité absolue. Autre enjeu : qui de Jean-Paul Wahl, candidat bourgmestre, ou de Jean-Luc Meurice, remportera le plus de voix ? L’un est maïeur, mais aussi député wallon et communautaire, et président de la fédération MR du BW. Il passe donc davantage de temps dans son bureau de gestionnaire que le populaire échevin des Travaux, décrit même par ses adversaires comme disponible et très présent sur le terrain. En 2006, cela s’était joué à 42 voix .

A l’UC, on l’assure : personne "ne fera campagne contre un candidat". Il y a un seul candidat maïeur sur la liste - et que tous soutiennent - c’est Jean-Paul Wahl. Mais en cas de "défaite", celui-ci ne deviendrait en tous cas pas l’échevin de Jean-Luc Meurice. Mathieu Michel poussera la liste, une façon, on l’a déjà dit, de le préparer au mayorat en 2018. Pour 2012, le fils de Louis privilégiera un mandat à la province (sans doute chef du collège provincial) où il est tête de liste. Mais si son score à Jodoigne met tout le monde d’accord ? Ce n’est plus si clair Cela dit, en 2006, déjà en l’absence de Louis Michel, il avait enregistré 800 voix de moins que le premier (1 033 contre 1842)...

Chez les adversaires, on espère que l’UC perde sa majorité absolue. "Il leur suffit de perdre 6 %. Et il y a une régression en pourcent au fil des années " Toute relative : entre 1994 et 2000, l’UC a gagné quelque 5 %, et en a perdu 1 % entre 2000 et 2006. Mais avec le gain d’un siège (15). Pour mettre toutes les chances de leur côté, PS (4 sièges) et CDH (2) se sont alliés sur la liste J’M (Jodoigne en mouvement) avec à sa tête le socialiste Christophe Marchal. Après discussions, Ecolo (2 sièges) a décidé de se présenter seul. Mais il a perdu son chef de file Olivier Lambert, parti sur la liste UC. D’autres membres ont rejoint J’M. "De toute façon, chez Ecolo, on vote plutôt case de tête ", se console-t-on chez les verts. La conseillère restante, Mélanie Bertrand, sera la tête de liste.

So. De.

13:16 Publié dans Brabant wallon | Tags : jodoigne, michel, wahl, mr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Schaerbeek: Le MR se reconstruit et vise le maïorat

pict_428554.jpgLa liste composée de représentants de tous les quartiers sera poussée par Anne Monseu-Ducarme, épouse de feu le président du MR Daniel Ducarme.

La section MR de Schaerbeek visera le maïorat. Elle entend prendre position au centre du débat pour faire en sorte qu'aucune majorité absolue ne se concrétise d'emblée, a affirmé jeudi la tête de liste MR Georges Verzin, échevin de l'enseignement, présentant les 40 noms des candidats désignés jusqu'ici.

Les libéraux schaerbeekois se sont déchirés sur la stratégie à suivre en vue du scrutin d'octobre, sur fond de scission entre les ailes libérales et FDF du MR à la suite de l'accord institutionnel sur la scission de BHV. Une partie d'entre eux, notamment les échevins Bernard Guillaume et Etienne Noel, le président de la section libérale Michel Milfde et plusieurs conseillers, se sont appuyés sur un vote majoritaire en section pour poursuivre la route sur la Liste du Bourgmestre Bernard Clerfayt. Soutenu par l'état major du parti, Georges Verzin a décidé de constituer une liste MR pur jus, appuyée par l'Open VLD qui présentera cinq candidats aux places 5, 15, 25, 35, et 45. Il précédera l'échevine Afaf Hemamou, le conseiller communal Yvan de Beauffort, l'initiateur de la Bretelle, Angelina Chan, et Quentin Van Den Hove (Open VLD). La liste composée de représentants de tous les quartiers sera poussée par Anne Monseu-Ducarme, épouse de feu le président du MR Daniel Ducarme. "Le bourgmestre sortant s'était engagé à rester fidèle aux Schaerbeekois, mais il a siégé durant quatre ans au gouvernement fédéral. Mme Onkelinx (ndlr: la tête de liste PS) a déjà dit qu'en tout état de cause elle n'occuperait pas le poste de bourgmestre d'ici la fin de la législature fédérale. Nous avons l'ambition d'occuper le pouvoir et le maïorat, car la commune mérite autre chose qu'une gestion technocratique", a commenté Georges Verzin. Le MR estime qu'il est temps de miser plus sur l'humain que sur les briques dans la commune. Son programme repose sur trois piliers: économie, emploi, et gestion communale; qualité de vie; et développement humain notamment via un enseignement qui rend l'individu apte à se prendre en main.

Belga

20/06/2012

Ottignies-LLN: OLLN 2.0 veut changer d’ère

art_193916.jpgChangez d’ère, en changeant de majorité, mais aussi en changeant l’avenir politique d’Ottignies-LLN, c’est le mot d’ordre de la liste OLLN 2.0, qui souhaitait présenter son projet de ville avant les forces en présence.

Les priorités s’articulent autour de la qualité de vie, du développement durable, de l’aménagement du territoire (OLLN 2.0 dit non à une urbanisation forcée) et enfin d’un projet phare : la création d’une maison de repos et de soins publique.

Lire la suite

Villers-la-Ville: Préserver la majorité absolue

Le centre sportif sera inauguré en septembre, le parc à conteneurs attendu depuis des années est opérationnel à Tilly, le poste avancé des pompiers se termine à deux pas et la bibliothèque a été créée entre les deux sites. Les footballeurs villersois ont oublié le goût de la boue pour celui du synthétique, les travaux d’égouttage avancent bien, la création de nouveaux parkings à Villers et à Marbais est plus que lancée, les jeunes ont une maison à Marbisoux.

"Nous arrivons sereins devant l’électeur, expliquait vendredi le bourgmestre Emmanuel Burton (MR), à l’heure d’un premier bilan de législature. Il n’y a rien à regretter : faire plus, je pense que cela aurait été difficile pour les services communaux Ces investissements ont été consentis sans augmenter la fiscalité et nous avons gardé une bonne entente avec le PS."

Et le PCDR annoncé en 2006 ? Il n’est pas abandonné, précise le maïeur. Le collège a jugé que la réalisation d’un schéma de structure était plus urgente mais il fera sans doute à nouveau partie du programme de la liste MR. Quant à l’amélioration de la mobilité en collaboration avec les Tec, Emmanuel Burton avoue avoir laissé tomber, vu le coût annoncé et la complexité du dossier.

Parmi les promesses non tenues figure aussi la création d’une nouvelle crèche. En réalité, deux crèches privées ont été ouvertes dans l’entité et les files d’attente étant relativement raisonnables - de nouvelles accueillantes sont en formation -, le MR a estimé que la commune n’avait pas vocation à concurrencer les particuliers qui se lancent. Mais la situation sera réévaluée.

En tout cas, pour octobre, le MR se relance avec un bilan qui lui permet d’espérer conserver sa majorité absolue. Et c’est clairement l’objectif du bourgmestre Burton qui emmènera la liste, aujourd’hui complète. "C’est plus que jouable", indique-t-il. Tous les membres du collège rempilent : Anne-Michèle Pierard occupera la deuxième place, suivie de Philippe Vanhollebeke et Jean-Paul Labar. La présidente du CPAS, Nadine Mathy poussera la liste.

Vincent Fifi

14:37 Publié dans Brabant wallon | Tags : villers, la, ville, burton, mr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Manage: Empêcher la majorité absolue

Samedi, le MR manageois présentait à son tour sa liste pour les élections communales. Une liste de 27 candidats, menée par le député Philippe Fontaine, conseiller sortant, dans laquelle toutes les catégories d’âge sont représentées. “Nous considérons que les seniors ont encore un avenir, qu’ils ont le droit de se prendre en charge et participer à la gestion de la cité”, note la tête de liste des réformateurs.

La moyenne d’âge atteint 47,9 ans. La liste comporte 13 femmes et 14 hommes, cinq candidats âgés entre 25 et 35 ans; deux sont âgés de 19 et 20 ans. Tous les conseillers sortants figurent sur la liste. Monique Heyndrickx occupe la 2e place. La 3e a été confiée à Thierry Thuin, petit nouveau, président de la section locale. Près de 14 nouveaux candidats composent les rangs réformateurs. Vincent Van Bellegem ferme la marche.

Lire la suite

12:12 Publié dans Hainaut | Tags : manage, mr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

18/06/2012

Mouscron: Le train MR est prêt

mouscron, mr, bracavalAprès un nouveau slogan lancé il y a quelques mois (Le MR, une volonté de faire), c’est revêtus de tee-shirts bleus que les 27 premiers candidats de la liste MR ont été présentés, samedi matin, dans le troquet de la gare de Mouscron.

Le train MR est prêt mais dix autres passagers sont encore attendus à quai. Chef de file du MR au sein du conseil communal, l’ex-député wallon Philippe Bracaval sera chargé de conduire la locomotive vers l’hôtel de ville de Mouscron car l’ambition du MR est d’entrer au sein du prochain collège.

Lire la suite

14:47 Publié dans Hainaut | Tags : mouscron, mr, bracaval | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Binche: Le MR veut quatre élus

En 2006, le MR entrait dans la majorité auprès du PS, en bénéficiant d’un seul élu : le 1 er échevin Jérôme Urbain. En outre, les Réformateurs obtenaient la présidence du CPAS. Mais pour 2012, les ambitions des libéraux sont clairement affichées : obtenir quatre ou cinq sièges au sein du conseil.

On savait déjà depuis quelques mois (septembre 2011) que la liste MR pour Binche serait menée par Jérôme Urbain. Derrière lui, trente candidats : moyenne d’âge 42 ans. “Des gens qui proviennent de chaque ancienne commune”, explique Frédéric Maghe, président de la section MR. “Une dynamique s’est enclenchée. Nous n’avons jamais eu cet engouement.”

Lire la suite

12:30 Publié dans Hainaut | Tags : binche, mr, urbain | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

16/06/2012

Leuze-en-Hainaut: Le MR brigue un onzième siège

C’est dans le parc du Coron, sur un attelage tiré par deux chevaux de trait, que le Mouvement réformateur a dévoilé, jeudi soir, ses candidats. Sur cette liste de 23 personnes issues d’horizons socio-professionnels et géographiques très divers, rempilent les dix élus sortants du MR qui siègent majoritairement en cartel avec le PS au conseil communal.

Voilà qui s’appelle ménager ses montures ! Dans le tiercé de tête, honneur à l’actuel bourgmestre Lucien Rawart qui, à 65 ans, conduira à nouveau la cavalerie libérale dans l’espoir de se succéder à lui-même. "La parité est quasi respectée avec 12 hommes pour 11 femmes", indique Hervé Cornillie, le jeune président et échevin qui occupera finalement la 7e place. Alliant expérience et renouveau, la liste avec laquelle le MR retourne devant les électeurs a subi une cure de rajeunissement.

Lire la suite