Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/07/2012

Incourt: Du Vert solitaire au trio d’Ecolo

art_196199.jpgPasser d’un à trois élus. Tel est l’objectif que la liste Écolo tentera d’atteindre le 14 octobre, lors des élections communales à Incourt. “Le travail d’équipe est la seule bonne manière d’avoir un poids plus important, de pouvoir se répartir les tâches “, estime Muriel Flamand, la tête de liste. “Avec l’ambition de mener une opposition constructive, un rôle de surveillance.”

Pour y arriver, le groupe écologiste incourtois comptera sur Luc Verstappen, son unique conseiller depuis 2000, et sur Colette Prevost-Migeal, active au conseil du CPAS.

Lire la suite

Court-Saint-Etienne: Le PS veut doubler son score de 2006

art_196197.jpg“Si nous faisons aussi bien qu’en 2006, nous serions déçus. La liste PS avait obtenu 821 voix et 363 pour l’alternative socialiste. Et bien que l’AS n’avait pas obtenu de siège, si nous cumulons ces scores, seuls, nous serions le deuxième parti à Court-Saint-Étienne.”

Laurent Noël, le président du PS stéphanois, espère bien qu’en 2012, le conseil communal comptera quatre élus PS, contre les deux actuels, puisque cette fois, les forces du PS seront concentrées sur une seule liste pour les élections communales.

Lire la suite

09/07/2012

Wavre: Stéphane Crusnière, tête de liste PS

La section locale du PS à Wavre a désigné à l’unanimité Stéphane Crusnière pour mener la liste PS lors des prochaines élections communales à Wavre. “Âgé de 45 ans, à la tête du PS de Wavre depuis 2007, sa connaissance des dossiers wavriens a fait de lui le candidat tout désigné pour remplir cette tâche, explique-t-on au sein de la locale. L’objectif est de faire en sorte que le PS redevienne un acteur politique incontournable sur le territoire de notre commune.” La confection de la liste et du programme sont en voie de finalisation et seront présentés prochainement.

 

 

09:34 Publié dans Brabant wallon | Tags : wavre, crusnière, ps | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

06/07/2012

Grez-Doiceau: Ecolo vise trois sièges et la majorité !

art_195791.jpg“Une commune plus verte, plus créative, plus participative !” C’est, en résumé, la volonté d’Ecolo Grez-Doiceau qui vient de dévoiler ses candidats pour les élections communales d’octobre.

Audrey Martin, tête de liste et échevine sortante, a réuni autour d’elle une liste “enthousiaste et cohérente alliant jeunesse et expérience” .

C’est Dimitri Dewilde, l’actuel secrétaire de la locale qui prendra la seconde place alors que Marie Smets sera troisième sur la liste. Erik Todts, conseiller communal, poussera la liste.

Lire la suite

Mont-Saint-Guibert: “Les tensions doivent se clôturer”

mont,saint,guibert,union communale,jacquesDepuis quelques semaines, des tensions sont nées entre les membres de la majorité présente au sein du collège communal guibertin. Des tensions qui ont atteint leur paroxysme, dimanche, et qui trouvent leur origine dans la composition de la liste pour les prochaines élections.

Dimanche donc, les différents membres de l’Union communale – qui vise la majorité absolue au soir du scrutin – s’étaient réunis pour la traditionnelle photo de famille synonyme de lancement de campagne.

Lire la suite

Ramillies: Les IC veulent garder leur majorité

art_195787.jpgEn possession de douze sièges sur dix-sept à Ramillies, le groupe Intérêts Communaux entend bien garder sa majorité absolue au soir des élections communales du 14 octobre.

“Nous l’avons eue jusqu’à présent et nous ne voyons pas pourquoi nous ne l’aurions plus par la suite , estime Danny Degrauwe, bourgmestre et tête de liste. Parce que nous avons bien géré la commune et que nous avons l’équipe pour continuer de la sorte.”

Parmi les dix-sept candidats, neuf nouvelles têtes dont trois socialistes (soutenus par le PS qui ne reconnaîtra personne d’autre et aura droit à un unique échevinat s’il a au moins un élu) qui seront Damien Lescot, Patrick Hennebert (candidat PS en 2006) et Martine Debast.

Lire la suite

05/07/2012

Nivelles: Le FDF rêve… de vélos électriques

nivelles,fdf,vandegoorIl faudra sans doute encore un petit peu de temps aux sympathisants du FDF pour ramener leur combat à l’échelon communal en Wallonie. Lorsque les responsables prennent la parole pour présenter la liste qui sera lancée à Nivelles, ils parlent opposition au Fédéral et à la Région, défense des francophones à Bruxelles, options économiques prises au niveau fédéral…

“Nous sommes pratiquement tous des novices en politique, nous sommes là pour apprendre”, concède Claude Sauvage, qui sera sur la liste en terre aclote. “Il est vrai que le vrai test pour le FDF en Wallonie sera plutôt au niveau provincial et encore davantage en 2014. Mais on sent que la population adhère : il y a une septantaine de membres à Nivelles.”

Lire la suite

03/07/2012

Walhain: Un scrutin en équipe

walhain,smets,ps,mr

Hormis le candidat mystère qui se trouvera en douzième position, toutes les places de la liste Wal 1 sont désormais attribuées. De manière logique, la bourgmestre, Laurence Smets, mènera les troupes au scrutin du 14 octobre. Elle comptera sur six PS, six MR et six indépendants. “Il y a un équilibre et un accord entre les deux fédérations, tout en sachant que nous comptons également des indépendants”, note la cheffe de file. “La répartition d’éventuels échevinats se fera donc en fonction de cela mais aussi des résultats personnels. Car, si nous restons au pouvoir, c’est en équipe que nous y serons parvenus.”

Lire la suite

10:38 Publié dans Brabant wallon | Tags : walhain, smets, ps, mr | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |

Ottignies-LLN: Annie Galban emmène le PS

pict_430726.jpg

Vingt-sept noms de la liste PS à Ottignies-LLN ont été présentés, dimanche en fin de journée par Annie Galban, l’actuelle échevine des Sports qui s’est vue confier la tête de liste PS à Ottignies-LLN.

"Ce qui explique que j’ai fait le choix de ne plus être candidate sur la liste provinciale, afin de me consacrer entièrement à la vie politique de notre ville", indique-t-elle.

Quant aux quatre noms manquants de la liste, ils ne seront dévoilés qu’à la fin du mois d’août, après la future assemblée générale.

Jacques Benthuys qui ne figure pas (encore ?) sur la liste fait partie de ces surprises. L’actuel échevin de l’Enseignement avait en effet annoncé qu’il ne souhaitait plus siéger comme échevin.

Lire la suite

30/06/2012

Nivelles: André Flahaut tire 19 nouveaux candidats

nivelles,flahaut,ps

Nous avons évoqué en début de semaine dans ces colonnes l’amertume de certains anciens militants suite à la composition de la liste socialiste pour les élections communales d’octobre. Lors de la présentation officielle des candidats, hier soir, le président de l’USC, Jean-Marie Vanhamme, s’est voulu clair : avec un vote favorable à plus de 90 % en assemblée générale, la liste dispose d’une “légitimité absolue”.

Lire la suite

13:56 Publié dans Brabant wallon | Tags : nivelles, flahaut, ps | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Perwez: MR et Ecolo officialisent leur union

Secret de Polichinelle s’il en est, la création d’un cartel MR-Ecolo est désormais officielle. En première place, Véronique Bidoul sera suivie de Christian Durie, autre conseiller communal actuel, Pasqualina Grêde, Eric Vanderlinden, Isabelle Decoster, Christian Namèche, Mia Hemptinne, Michel Pluvinage, Dimitri Severin, Charles de Béthune, Sophie Poswick-Van Cutsem mais plus de Christian Dailliet. Mais c’est la dernière position qui va en surprendre certains avec le retour d’Etienne Rigo, ancien échevin libéral qui avait démissionné de son poste en janvier 1996.

Lire la suite

12:53 Publié dans Brabant wallon | Tags : perwez, mr, ecolo, bidoul | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Mont-Saint-Guibert: Faire face à l’après Jean-François Breuer

 

Même de l’avis de ses adversaires, Jean-François Breuer, "le maïeur", incarnait Mont-Saint-Guibert. Et son décès début 2011, laisse sa liste, l’Union communale, désemparée. L’indisponibilité du bourgmestre durant un an a aussi influé sur le travail de la majorité. Le bilan s’en ressent donc de l’avis même de l’UC (voir ci-contre). La question de la succession de Jean-François Breuer (MR), le leader charismatique de la liste (1574 voix en 2006) mais aussi "hyperbourgmestre" est aussi délicate à régler.

C’est d’abord Daniel Chenoy, second en terme de voix de préférence (596), qui l’a remplacé, mais il a finalement choisi son métier de médecin. Paul Jadoul, de tendance CDH (572), a ensute pris le relais. C’est lorsqu’il a fallu choisir la tête de liste de l’Union communale, qui rassemble MR, PS, et CDH que les choses se sont corsées. L’idée étant, il y six ans, que le maïeur sortant soit la tête de liste. Mais pour le MR, qui tenait au mayorat, cela ne valait que pour le bourgmestre sortant élu, tandis que Paul Jadoul, estimait pouvoir obtenir cette tête de liste.

Finalement, l’UC étant au bord de la rupture, en avril 2012 un accord a été trouvé entre les membres. Le MR occupera la tête de liste, avec Gérard Jacques, président du CPAS et ancien directeur d’une école guibertine. Tandis que Paul Jadoul poussera la liste. Mais il vise, comme Gérard Jacques, le mayorat. Résultat : les tensions ne semblent pas complètement apaisées, et aucun leader ne se dessine clairement au sein de la liste. Les jeux sont fort ouverts, entre Paul Jadoul, et Gérard Jacques. Sans oublier Charles Vandendries (MR), échevin de l’urbanisme. Celui-ci, semble-t-il, se serait bien vu tête de liste, mais la fédération MR a désigné M. Jacques, en fonction notamment des voix de 2006 (465 contre 301).

Cependant, l’UC qui occupe 14 sièges sur 17, pourrait en perdre. Plusieurs faiseurs de voix ne sont plus présents sur la liste. Du côté d’Ecolo, on se prend à espérer une nette progression. En 2006, les Verts avaient raté le quatrième siège de peu. Ecolo qui se pose aussi des questions sur la "double casquette" de Charles Vandendries, qui a une activité professionnelle au niveau immobilier et qui est échevin de l’Urbanisme. "Il est donc juge et partie. Il n’y a rien d’illégal, il sort de la salle, si ses activités professionnelles sont impliquées dans un dossier abordé à la commune, et on ne peut pas empêcher des échevins de travailler dans leur commune, mais c’est tout de même une situation malsaine. La fonction politique n’en sort pas grandie. D’autant que M. Lenchant, architecte, un partenaire de Charles Vandendries dans plusieurs affaires professionnelles, se retrouve lui sur la liste en tant que PS. On aurait préféré que Charles Vandendries n’ait pas la compétence de l’Urbanisme. D’autant que Sophie Dehaut (devenue 4e échevine) était juriste en urbanisme."

"Il n’y a rien d’illégal. Si un dossier où il est partie prenante passe au conseil ou au collège, Charles sort. Deux dossiers sont en effet passé à la commune, et il a quitté la salle. Il s’agissait de dossiers en cours avant qu’il devienne échevin, et ça ne s’est pas représenté depuis", le défend sa tête de liste, Gérard Jacques. Mais je lui déconseillerais de reprendre l’échevinat de l’Urbanisme après les élections. Cela suscite le mécontentement chez les gens. Ils ne trouvent pas normal qu’il soit échevin et travaille dans ce créneau. Et pour cette législature, cela aurait été plus cohérent que ce soit Sophie Dehaut." Enfin, le FDF, bien qu’il ait tendu la main à l’UC et Ecolo, présentera sa propre liste.

So. De.

29/06/2012

Nivelles: Flahaut veut faire revenir le PS dans la majorité

andre-flahaut.jpgAndré Flahaut (PS), le président de la Chambre des représentants et actuellement conseiller communal de l'opposition à Nivelles, est la tête de liste du PS nivellois pour les élections communales d'octobre.

L'objectif déclaré est de faire revenir le PS dans la majorité au niveau local. Comprenant 29 place, la liste socialiste présentée officiellement vendredi soir comprend 19 candidats qui n'ont jamais vécu une campagne électorale. Cet important renouvellement des candidats avait provoqué des rumeurs de dissension et des sorties de certains militants historiques, avant l'assemblée générale de l'Union socialiste communale (USC) de Nivelles qui a eu lieu la semaine dernière. Celle-ci a donné lieu à une approbation de la liste à plus de 90% des membres présents. "C'est donc une légitimité absolue", a commenté vendredi le président de l'USC, Jean-Marie Vanhamme, tout en remerciant les membres qui n'ont pas été retenus par le comité mis en place en interne pour ces élections d'octobre. Sur cette liste comprenant 15 hommes et 14 femmes, André Flahaut est suivi de la conseillère sortante Céline Scokaert, puis de l'ancien bourgmestre et député Maurice Dehu. Deux candidats d'ouverture ne sont pas affiliés au PS. "Il faut doter Nivelles d'un moteur puissant pour lui donner le rayonnement qu'elle mérite. Et pour faire cela, il faut des candidats crédibles et qui disposent de relais", a commenté André Flahaut.

Belga

Lasne: L’ALL veut doubler son score

lasnes,all,alternative,libérale,lasnoiseLa liste ALL n’est pas encore tout à fait complète, mais les 23 noms devraient être connus pour le 15 juillet, assure Edouard Capaert, qui siège au conseil de l’action sociale et à la CCATM et qui pousse la liste de l’Alternative libérale lasnoise.

Pour l’heure, la liste reprend les trois conseillers communaux actuels : Roland Zanasi, Jean-Marc Ferran et Bruno Lefebvre, en plus de candidats déjà présents en 2006 et qui espèrent siéger au conseil : Stéphanie Laudert, Gisèle Nicolaï, Nathalie Van Muylders, Annick Martin, Liliane Maloens et Nadine Janssen.

Lire la suite

27/06/2012

Province du Brabant wallon: Le bilan est bon, selon Ecolo

art_194757.jpgDans un peu plus de trois mois, tous les yeux seront tournés vers le résultat des urnes, au soir des élections du 14 octobre.

Et Ecolo était jusqu’ici la seule grande formation politique du Brabant wallon à ne pas encore avoir désigné ses têtes de listes pour les élections provinciales. Désormais, c’est chose faite : la charge a été attribuée à Alain Trussart – actuel député provincial – pour le district de Wavre et Anne Dorselaer pour le district de Nivelles.

Lire la suite

Chaumont-Gistoux: ARC se veut rassembleur

ARC. Trois lettres qui, en 2006, signifiaient Avenir et renouveau communal. Six ans plus tard, le groupe remettra le couvert lors des élections du 14 octobre avec un sigle inchangé mais dont le R sera synonyme de rassemblement. "Une équipe plurielle avec des personnalités d’horizons différents et de convictions variées, des gens dynamiques, intègres, au-dessus des conflits d’intérêts, engagés " estime Luc Decorte, bourgmestre et à nouveau tête de liste ARC où se retrouvent notamment Bérangère Aubecq et David Frits, actuels conseillers communaux UC mais plus l’échevin Philippe Mignon. Le but : "La majorité absolue, bien sûr !"

G.H.

 

Tubize: Rupture avec D’Orazio

L’échevin Samuel D’Orazio, qui demandait un pas de côté de Philippe Angillis, se voit retirer ses attributions par le collège.

La semaine dernière, le DPS, parti de l’échevin Samuel D’Orazio, avait demandé au bourgmestre Raymond Langendries d’écarter, temporairement, l’échevin des Sports Philippe Angillis. "Il ne fallait évidemment pas l’interpréter comme une mise en cause, précisait hier encore l’échevin de l’Emploi. Mais juste comme une mesure temporaire pour que la campagne électorale ne soit pas polluée par des suspicions et des mises en cause de personne alors qu’on doit présenter le bilan d’une équipe." La sortie n’a en tout cas pas plus au bourgmestre Langendries. "Pas question d’écarter Philippe Angillis, qui a toute notre confiance", avait précisé le maïeur lors du conseil communal auquel ne participait pas Samuel D’Orazio. Et hier, celui-ci a reçu un mail reprenant le contenu d’un recommandé que le collège lui a envoyé. Il s’agit, ni plus ni moins, que de constater une rupture de confiance. En conséquence, les autres membres du collège ont décidé de lui retirer ses attributions. Ceux qui suivent l’actualité tubizienne depuis des années se rappelleront qu’une telle mésaventure était également arrivée à Bruno Soudan Le collège laisse toutefois la possibilité à Samuel D’Orazio de venir s’expliquer jeudi à 19 h à l’hôtel de ville. Ce que l’avocat ne compte pas faire. "Alors que je demandais que quelqu’un fasse un pas de côté parce qu’il est poursuivi en correctionnelle, on me demande de venir me justifier devant une sorte de semi-tribunal, souligne Samuel D’Orazio. Tout cela parce qu’au fond, j’ai usé de mon droit d’homme politique et de simple citoyen, qui est de pouvoir m’exprimer librement. C’est quand même surprenant ! Alors non, je n’irai pas. Ce que je demande, c’est plutôt la sanction des électeurs "

Sur le fond, Samuel D’Orazio affirme que la demande que son collègue soit écarté temporairement du collège n’avait rien d’un coup politique. Il s’agissait, dit-il, de ne pas donner des arguments à l’opposition pour que la campagne qui commence se limite à des arguments faciles et électoralistes.

Vincent Fifi

Walhain: Avenir Communal veut revenir aux affaires

Avenir communal vient de présenter ses dix-sept candidats pour les élections du 14 octobre prochain.

"Bien que nous soyons dans l’opposition, ça a été très facile, note Catherine Gérardy, actuelle conseillère, qui occupera la deuxième place. Peut-être parce que nous sommes des personnes d’écoute et de respect, parce que nous avons un idéal politique."

Pour porter le futur programme : une équipe qui se veut pluraliste et où les compétences sont mises en avant. Après bientôt six ans dans la minorité, AC veut revenir aux affaires. Avec qui ? "Je crois que certains d’entre nous auront du mal à composer avec Ecolo", avoue André Lengelé, ancien échevin et tête de liste pour la première fois. Et Catherine Gérardy de compléter : "Avec Wal 1, par contre, il n’y aurait pas de problème. Laurence Smets (NdlR : bourgmestre de Walhain) a une conception de la gestion qui n’est pas incompatible avec la mienne." L’appel du pied est évident de la part d’un groupe qui a toujours été associé au pouvoir entre la fusion des communes et le scrutin de 2006.

G.H.

26/06/2012

Lasne: “Faire entendre la voix des progressistes”

art_194653.jpgRamener le débat démocratique, avec de véritables échanges au conseil communal, une véritable politique du logement à Lasne, la création de commissions consultatives plus nombreuses, en plus de la CCATM, de la commission des sports et des aînés. Voilà les défis que souhaite relever le PS de Lasne, rassemblé sur une liste plurielle baptisée Progrès.

C’est Philippon Toussaint qui est tête de liste, secondé par Nathalie Uyttendaele et Colette Stassens, employée communale.

Lire la suite

15:40 Publié dans Brabant wallon | Tags : lasne, ps | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

La Hulpe: Le FDF ambitionne d’arbitrer le scrutin communal

la hulpe,fdf,horn

“Astérix habitait un beau village, mais nous sommes en 2012. Je trouve cocasse que certains espèrent que La Hulpe reste ce village loin de tout. Et j’estime que c’est un peu léger d’appeler La Hulpe, un village”, indique Patrice Horn, tête de liste FDF à La Hulpe qui compte bien jouer le rôle d’arbitre du scrutin communal, entre la liste du bourgmestre qui rassemble MR, Val et Ecolo et la liste Village . La liste FDF complète sera présentée en septembre.

Lire la suite

15:04 Publié dans Brabant wallon | Tags : la hulpe, fdf, horn | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Rixensart: Le FDF avec Alain Decastiau

A Rixensart, le MR s’est finalement rallié à l’actuel bourgmestre, Jean Vanderbecken, qui emmènera une liste NAP-MR rassemblant les forces de centre-droit. L’ancienne bourgmestre, Jacqueline Herzet, a annoncé qu’elle quitterait la vie politique, tout comme le conseiller communal Arnold Rambout, qui ne voulait pas faire campagne contre le MR. Restait à Alain Decastiau à se prononcer. Cette fois, c’est fait. L’actuel conseiller communal LB-MR compte bien se représenter aux prochaines élections communales du 14 octobre, sous le sigle ML, pour Mouvement libéral. "Plus qu’un simple changement de nom, il s’agit de traduire la volonté du groupe de se repositionner dans le paysage communal comme le catalyseur d’une approche innovante et percutante de la gestion de nos villages", indique Alain Decastiau. Il précise que les valeurs libérales, portées par le MR, restent "le socle de la réflexion et de l’action du groupe".

C’est Jean-Pierre Leblanc, un citoyen de Rixensart qui emmènera la liste ML, tandis qu’Alain Decastiau la poussera. Reste à présent à mettre une liste complète sur pied. Alain Decastiau se dit ouvert "à tous ceux et toutes celles qui, sensibles à l’amélioration de notre cadre de vie, souhaiteraient contribuer à cette dynamique, en y apportant leurs talents et leur enthousiasme". Selon nos informations, le FDF se retrouvera également sur cette liste. Par ailleurs, l’échevin de la Jeunesse, Grégory Verté et la présidente du CPAS Catherine De Troyer emmèneront la liste PS à Rixensart. Les 25 autres candidats formant la liste ont été officiellement présentés samedi matin. Yoric Bridoux le président du PS de Rixensart occupe la quatrième place de la liste, derrière François Lemaire. L’objectif du PS de Rixensart : entrer dans la majorité à nouveau et conserver quatre élus.

So. De et L.Dm.

 

Rebecq: La liste d'Action Communale emmenée par Legasse

A Rebecq, les 21 candidats qui seront derrière Dimitri Legasse sur la liste de l’Action communale sont connus eux depuis vendredi. On retrouve les neuf élus actuels Action communale au conseil communal. Neuf candidats sont issus de la société civile. Juste derrière Dimitri Legasse, on retrouve les échevines sortantes Patricia Venturelli et Giovanna Ghisu-Canu. Et dans les nouveaux venus, la liste accueille Grégory Hemerijckx, président du comité du carnaval; Joris Oster, gérant de PME mais aussi bassiste du groupe YEL; ou encore Lorraine Mathot, petite-fille de l’ancien président du CPAS Max Marsille. Gilbert Legasse poussera la liste. L’objectif d’Action communale est d’être à nouveau la 1re force rebecquoise.

Beauvechain: L'Entente Communale présente ses candidats

A Beauvechain, c’est l’Entente communale (EC) qui a présenté ses candidats ce week-end. Le bourgmestre Marc Deconinck sera tête de liste. On retrouve ensuite Brigitte Wiaux, Raymond Evrard, Isabelle Deserf, André Gyre, José Degrève, Gérard Frix, Benjamin Goes Avec 14 des 17 sièges obtenus en 2006, c’est tout naturellement la majorité absolue qui est à nouveau visée par l’Entente communale, qui regroupe des représentants des différentes couleurs politiques, à savoir PS, MR et CDH. A l’exception de deux élus, les mandataires de l’EC ont décidé de se représenter.

Ottignies-LLN: Avenir, nouveau nom d’ICH

A Ottignies, la liste Avenir - le nouveau nom d’ICH - a été présentée samedi matin. Les places ne sont pas encore définies, à part le trio de tête, composé de Cédric du Monceau, Jeanne-Marie Oleffe et Benoît Jacob, et il manque encore deux candidates d’ouverture. Le chef de file souhaite une liste d’ouverture pour "préparer l’Avenir d’Ottignies-LLN". Avec moins de 50 % des candidats qui sont membres du CDH et des candidats qui appartiennent à d’autres partis, la liste Avenir compte aussi plus d’un tiers des candidats qui sont de LLN, sans compter ceux qui y travaillent. L’équipe mise sur des jeunes qui seront parrainés par les anciens : 8 candidats ont moins de 35 ans et parmi eux, 5 ont moins de 28 ans.

L.Dm, Sau.L. et S.E.

Province du Brabant wallon: Les listes provinciales se préparent

Les candidats PS aux élections provinciales sont désormais connus.

Le PS Brabant wallon a organisé son Congrès fédéral d’approbation des listes, ce 23 juin. Pour le district de Nivelles, la liste est emmenée par Isabelle Kibassa Maliba (Tubize) et par Jean-Marc Scorey (Genappe). Tandis que Gilbert Legasse (avant-dernier, Rebecq) et Olivier Parvais (Braine-l’Alleud) poussent. Pour le district de Wavre, la liste est emmenée par Dominique De Troyer (Wavre) et Stéphane Crusnière (Wavre) et poussée par Laurence Smets (Walhain). La liste compte aussi notamment Nick Gomand (Walhain) : le président de l’ASBL Bike’er’nick qui s’occupe de motards accidentés se lance pour la première fois en politique.

Lire la suite