Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

13/10/2012

Une bourgmestre francophone à Drogenbos ?

corinne françois,drogenbos,élections,francophone

Après un long règne de la dynastie Calmeyn, le maïorat de Drogenbos pourrait aller à la tête de liste francophone, Corinne François.


 Dans la périphérie bruxelloise, on suivra avec intérêt les résultats des 6 communes à facilités mais aussi ceux des 10 entités où il y a des listes d’union francophone. Malgré la politique de flamandisation forcée sinon forcenée du ministre flamand du Rand, Geert Bourgeois (N-VA), la population francophone continue à y croître. Cela devrait se traduire par un renforcement des élus francophones d’autant plus que des listes comme Union Beersel se sont avancées sur le terrain de l’adversaire en jouant franchement la carte bilingue. On attend aussi avec curiosité le résultat francophone à Hal, où la N-VA, associée au collège, ne fait pas dans la dentelle. Mais le vrai suspense se focalisera sur les 6 communes à facilités. Dans trois d’entre elles, des surprises sont possibles. Après un long règne de la dynastie Calmeyn, le maïorat de Drogenbos pourrait aller à la tête de liste francophone, Corinne François.

L’élue FDF a ses chances car la population de Drogenbos ayant dépassé les 5 000 âmes, il y aura deux mandats de conseiller et un échevin en plus. Or, en 2006, la liste francophone était à moins de 5 % de sa rivale flamande et elle s’est renforcée. Kraainem pourrait aussi voir sa configuration modifiée avec l’émergence d’une liste bilingue face aux blocs francophone et néerlandophone. L’arrivée de Kraainem Unie a eu comme effet de resserrer les rangs francophones : là où à la fin des vacances, on s’orientait encore vers une liste MR/CDH et une autre du FDF, les partis traditionnels se sont retrouvés avec la bénédiction du président de la Fédération bruxelloise du PS.

La liste bilingue emmenée par Bertrand Waucquez sous le patronage du général Michaux et de Peggy Cortois, la célèbre militante contre les nuisances des avions est en tout cas dans le collimateur d’Union qui lui a reproché d’avoir "menti" dans "Den Tournesol déchaîné" distribué dans toutes les boîtes. Réponse du berger à la bergère : "Union a refusé un débat avec nous sous le faux prétexte qu’il y avait trop de "salons privés" ." Un éminent observateur flamand voit Kraainem Unie décrocher deux sièges. On le saura dimanche soir Tout comme on verra plus clair dans le combat fratricide de Wemmel entre la Liste du Bourgmestre et la liste W.E.M.M.E.L. Là aussi, la fin de la campagne fut agitée avec une réplique du tac au tac de la dernière à la première qui a avancé qu’elle voulait la fin des facilités et de tous les avantages aux francophones, ce que ses membres contestent dans un contre-tract.

Enfin, on s’interroge sur le score du FDF qui y fait cavalier seul. Dans les trois autres communes à facilités, il ne devrait pas y avoir de surprises. A Wezembeek, le seul changement est le remplacement de François van Hoobrouck par Frédéric Petit (MR) alors que WO Plus du Dr Walraet restera ultraminoritaire. A Linkebeek, où l’opposition flamande s’est ouverte à des francophones modérés au sein de Prolink, Damien Thiéry n’a rien à craindre. Enfin, à Rhode-Saint-Genèse, c’est l’heure du passage du relais entre Myriam Delacroix et son frère Pierre Rolin face à la liste "Respect" de Geertrui Van Rompuy.

Là aussi, la majorité restera largement francophone. Après les révélations sur un candidat N-VA très antibelge, la tension y est restée vive avec un débarquement du TAK le 30 septembre alors que la fin de la campagne a été marquée par la démarche individuelle d’un citoyen mettant en doute l’action de Geertrui Van Rompuy dans certaines associations. Après un long règne de la dynastie Calmeyn, le maïorat de Drogenbos pourrait aller à la tête de liste francophone, Corinne François.

 

Christian Laporte

Les commentaires sont fermés.