Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

13/10/2012

14 000 conseillers à élire dimanche

vote.jpg

Huit millions d’électeurs sont appelés à départager plus de 60 000 candidats.


 

1- Que se passe-t-il dimanche ? Vous débarquez de Mars, vous, et on vous envie. Sachez donc qu’il y a des élections locales, comme tous les 6 ans le deuxième dimanche d’octobre.

2- Qui vote ? Nous serons 7 835 601 électeurs belges et 141 097 non belges, soit potentiellement près de 8 millions (7 976 698). C’est la troisième fois pour les ressortissants de l’Union européenne, et la deuxième pour les non-UE, que les étrangers peuvent voter. Pour autant qu’ils se soient inscrits à la date du 1er août, ou qu’ils s’étaient déjà inscrits en 2000 ou en 2006.

3- Qui vote pour qui ? Tous les électeurs, au moins une fois : pour renouveler leur conseil communal (à l’unique exception de Herstappe, petite commune à facilités en Flandre). Voteront deux fois, une grosse majorité d’électeurs : ceux qui renouvelleront en plus les conseils provinciaux. Sont exclus de ce scrutin provincial, les Bruxellois (qui ne sont plus rattachés à une province) et les étrangers (qui ne sont admis qu’au scrutin communal). S’ajoutent des scrutins particuliers : à Anvers, les électeurs désignent aussi les membres de leurs conseils de districts, des organes intracommunaux; dans les 6 communes à facilités de la périphérie bruxelloise ainsi qu’à Fouron et Comines-Warneton, on vote aussi pour les conseils de l’aide sociale. Soit en tout 14 324 conseillers à élire : 13 455 dans les communes, 574 dans les provinces, 217 dans les districts, 78 dans les CPAS des huit communes spéciales.

4- On aura le choix ? Plutôt, a priori : pour les communales, au total des 589 communes belges, plus de 60 000 candidats se présentent (précisément 60 227), sur un total de 2 814 listes.

5- Cela se passe quand ? Tous les bureaux ouvrent à 8 h, dimanche. Ils ferment dans les communes bruxelloises à 16 h. En Wallonie et en Flandre, ils ferment à 13 h (vote papier) ou à 15 h (vote électronique). Les heures figurent sur les convocations électorales.

6- Et si je n’ai pas reçu ma convocation, ou si je l’ai perdue ? On peut la réclamer jusqu’à dimanche 12 h à son administration communale. Voire, si on connaît son bureau de vote, s’y rendre sans convocation, sur présentation de la carte d’identité. À condition que l’on soit électeur, bien sûr : avoir 18 ans au moins, être inscrit comme électeur et inscrit au registre de la population, ne pas être déchu de son droit de vote.

7- Écran ou papier ? Dans les communes bruxelloises, c’est partout sur écran. En Flandre, c’est le cas dans 151 communes. En Wallonie, dans 39, les mêmes depuis des lunes. Une nouveauté est testée dans deux communes bruxelloises (Saint-Gilles et Woluwe-Saint-Pierre) : plus de crayon optique (écran tactile) et délivrance d’un ticket imprimé indiquant le vote exprimé.

8- Comment ça se passe ? On se rend au bureau avec convocation et carte d’identité. On reçoit carte magnétique ou bulletins papier, blanc (commune) et vert (province). Dans l’isoloir, on vote. À sa sortie, on glisse carte ou bulletins repliés dans les urnes. On repart avec documents d’identité et convocation, avec un cachet qui certifie que l’on a voté.

9- Comment voter valablement ? Toujours la même règle à retenir : le panachage est interdit, on ne choisit qu’une seule liste. Et ce, par scrutin : rien ne vous empêche évidemment de cocher la liste Machin à la commune et la liste Truc à la province. Ce vote pour une seule liste peut prendre deux formes. Soit on vote pour l’ensemble de la liste, en cochant la case de tête, près de ses sigles et numéro. Soit on vote nominativement pour un candidat ou pour plusieurs candidats de la liste choisie. Un vote sans choix, dit blanc, ne sera forcément pas pris en compte, de même (sur papier) qu’un vote nul.

10- Voter "case de tête" ou par préférence personnelle ? Question de choix personnel. La liste choisie ne récoltera de toute manière qu’une voix, dans le calcul de l’attribution, à la proportionnelle, des sièges entre les partis. C’est pour la répartition des élus, interne à chaque liste, que les votes préférentiels seront pris en compte; de même, en Wallonie, pour désigner le bourgmestre conformément aux majorités qui se dégageront.

11- Voter, c’est obligé ? Toujours, en dépit de quelques propos brumeux de fin de campagne. Ne pas se rendre à son bureau de vote reste passible de réprimandes ou d’amendes, serait-ce devenu très théorique.

12- Et si je ne peux pas voter ? Soit on s’adresse au juge de paix de son canton pour justifier de son absence; il sera libre d’apprécier si ces excuses sont légitimes. Soit on désigne quelqu’un, un mandataire, pour voter à sa place : c’est le vote par procuration.

13- Dans quels cas peut-on voter par procuration ? Ils sont sept, à justifier à chaque fois par l’autorité qui doit en attester (médecin, employeur, bourgmestre, etc.) : maladie ou infirmité; raisons professionnelles; profession de batelier/marchand ambulant/forain; privation de liberté; convictions religieuses; motifs d’études; séjours temporaires à l’étranger. Les formalités peuvent être accomplies dimanche encore, excepté dans le dernier cas pour lequel le certificat requis du bourgmestre (sauf, en Wallonie, quand il est délivré par une agence de voyage) est à obtenir jusqu’à ce samedi.

14- Qui peut être mandataire ? N’importe qui (sauf, en Wallonie, restrictions lorsqu’on est candidat), mais on ne peut l’être qu’une fois. Le mandataire votera pour son mandant au bureau où celui-ci aurait dû voter. Le mandataire n’oubliera pas sa carte d’identité (pas celle de son mandant), sa propre convocation (pas celle de son mandant), le formulaire de procuration officiel (signé par les deux parties) et le certificat requis pour le cas invoqué. Le mandataire n’oubliera pas non plus d’aller aussi voter pour lui-même, dans le bureau où lui-même a été convoqué.

15- La suite des événements ? Les nouveaux conseils communaux seront installés le 3 décembre en Wallonie; endéans les sept jours qui suivent le 1er décembre à Bruxelles; et le 2 janvier en Flandre. Les conseils provinciaux le seront le 26 octobre en Wallonie et le 3 décembre en Flandre.

16- À quand les prochaines élections ? En principe, le 8 juin 2014, pour un méga scrutin législatif (fédéral), régional et européen. Mais un dimanche électoral à la fois, SVP

 

P.P

18:57 Publié dans Autres | Tags : elections, vote, conseillers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.