Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/10/2012

Colfontaine: Une campagne calme ou pas

lucien-dantonio.gif

Malgré les incidents, Lucien D’Antonio parle d’une campagne plutôt fair-play.


 

L’incident survenu mercredi soir, s’il sera on l’espère le dernier, n’a pas été le premier de la campagne pré-électorale à Colfontaine. Chaque parti, ou presque, a été victime de faits divers suscitant bon nombre d’interrogations en cette période.

 

Pas habitué à faire des vagues, le MR d’Olivier Mathieu n’a pas échappé au phénomène. On se souvient du départ avec fracas de Christian Van Gysegem et de deux autres candidates, que le chef de groupe libéral avait mis sur le compte d’une manigance de Patrick Piérart (RSCC), tandis que le principal intéressé reprochait à son ex-leader d’avoir passé un accord secret avec le PS.

 

Quelques semaines plus tard, Christian Van Gysegem déposa plainte contre Olivier Mathieu pour fraude sur base d’un prospectus sur lequel le plaignant apparaîtrait à son insu. Avant l’agression dont fut victime Michaël Chevalier mercredi soir, la liste C + fut sans doute la plus ciblée par les attaques.

 

Nicolas Dubois dut porter plainte pour une gifle reçue "d’une militante PS" avant qu’Odette Capouillez, 21e sur la liste multicolore, ne reçoive une lettre de menace anonyme après qu’on se soit introduit sur son terrain afin d’arracher des affiches. Enfin, il y eut l’acte de vandalisme chez Lucien D’Antonio (PS), où un individu rapidement interpellé brisa les vitres de la façade du maïeur à l’aide de deux briques.

 

Malgré ces regrettables incidents, le bourgmestre de Colfontaine estime que la campagne a été calme : " Le principal, c’est que le respect a régné entre les partis (NdlR : ce n’est pas l’avis de tous). Il n’y a pas vraiment eu de surcollage à déplorer, ni d’arrachage d’affiches. Seules une ou deux personnes ont essayé de faire de l’affichage sauvage sur des piquets. On m’a aussi rapporté que la campagne fut rude sur Facebook mais je n’y suis pas présent."

 

L’opposition reproche pourtant au PS un tract électoral fait d’articles de presse au sujet du passé de certains candidats de l’opposition.

K.C.

Les commentaires sont fermés.