Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

11/10/2012

Namur: Pour quelle vision voter?

Namur.gifCe qui frappe à la lecture des programmes des quatre partis, ce sont les ressemblances, d’autant que les trois partis de la majorité (CDH-Ecolo-MR) ont nourri de nombreux projets en commun : on pense évidemment à la gare des bus sur la dalle, au centre commercial au square Léopold.

Ceci dit, affleurent quelques divergences qui ne sont pas sans conséquences sur les contours futurs de Namur. Et c’est sur l’aménagement du territoire que les différences sont les plus marquées.


Le schéma de structure, qui a organisé toute cette législature, est une création Ecolo, toutefois amendé pour concilier les points de vue des trois partenaires de la majorité sortante.

Pour les six ans à venir, les verts veulent poursuivre leur philosophie de ville durable : renforcer la centralité, à la fois pour l’habitat, le commerce, les activités économiques. Soutenir les quartiers en souffrance. Mettre fin à l’étalement urbain.

Pour Maxime Prévot au CDH, au contraire, Namur est une "ville à la campagne". Et d’insister sur la répartition des investissements sur tout le territoire communal, y compris ses zones rurales : voiries, équipements sportifs, etc.

Au MR, Anne Barzin prône une "expansion maîtrisée et harmonieuse de la ville". Avec, notamment, le souci d’accélérer le traitement des dossiers d’urbanisme. Le MR s’est également opposé aux propositions d’Arnaud Gavroy pour réduire les possibilités de bâtir en dehors du périmètre urbain.

Le PS plaide pour un "développement harmonieux et réfléchi de tous les anciens cœurs de villages plutôt que quelques-uns, comme le préconise le schéma de structure". Afin d’éviter l’exode vers des communes limitrophes, en raison de la pression foncière. Autrement dit, si le PS est au pouvoir, il remettra en cause le schéma de structure.

"Celui-ci n’a qu’une portée indicative. Ce qui sera déterminant, c’est le règlement d’urbanisme", note Eliane Tillieux, qui s’engage par ailleurs, si elle est bourgmestre demain, "à réexaminer le projet de centre commercial et réétudier les projets de centres Côté Verre (Namur) et Mikado (Jambes) en objectivant les différents critères".

"Il aurait fallu, sur la dalle étendue vers le point de Louvain, non pas une gare de bus via une rampe qui va défigurer le paysage, mais une esplanade populaire, agrémentée d’espaces verts, de manière à couvrir les voies et rétablir la liaison entre Bomel et le centre-ville", dit-elle.

A.-F. So.

Les commentaires sont fermés.