Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/10/2012

Woluwe-Saint-Pierre: Les couillonnades du FDF

woluwe-saint-pierre,fabian maingain,fdf,élections communalesDe jeunes candidats aux élections étaient venus débattre politique devant plusieurs dizaines d’élèves ainsi que les autorités de l’école, qui ne manquaient manifestement pas de doléances vis-à-vis de la commune et de leur échevin de tutelle, Serge de Patoul, tête de liste FDF pour les élections communales. A cette occasion, Fabian Maingain, tête de liste à la Ville de Bruxelles et fils du président du parti, aurait traité l’échevin sanpétrusien de "couillon" en soulignant qu’il était possible de voter pour d’autres candidats de la liste FDF. Fabian Maingain nuance. Il a simplement voulu rappeler aux élèves leur liberté d’électeurs. Il admet toutefois avoir affirmé qu’il était "couillon" d’avoir supprimé les cours d’anglais dans cette école.

Commentaires

Nous sommes en période électorale et tous les coups semblent permis.
J’ai effectivement autorisé l’organisation d’un débat contradictoire avec comme objectif pédagogique évident de former l’esprit critique des élèves placés, pour beaucoup d’entre eux, face à leur premier devoir électoral.
Je m’insurge en faux quant au contenu de cet article pour ce qui concerne le passage, je cite « devant plusieurs dizaines d’élèves ainsi que les autorités de l’école, qui ne manquaient manifestement pas de doléances vis-à-vis de la commune et de leur échevin de tutelle, … ».
Je n’assistais pas à ce débat alors que je suis directrice de l’établissement et donc par conséquent autorité de l’école.
Il s’agit donc ni plus ni moins d’une affirmation mensongère, sachant aussi que les professeurs présents au débat ne sont pas intervenus non plus.
Par ailleurs, je trouve déplorable et dénué de la plus élémentaire déontologie, le fait de répercuter ainsi dans la presse des éléments d’un débat sur l’apprentissage citoyen et dont le caractère premier est pédagogique. Je trouve aussi lamentable de prendre ainsi en otage un établissement scolaire qui ose la démarche de la confrontation au débat politique, dans des règlements de compte politiciens.

Madame Chantal SCOHY,
Directrice

Écrit par : C.Scohy | 09/10/2012

La presse n'assistait pas à ce débat. Comment un journal de qualité peut-il relayer des faits sur la base d'un simple coup de fil d'un "indicateur" local? lamentable...

Écrit par : DEGRAVE | 11/10/2012

Les commentaires sont fermés.