Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

03/10/2012

Schaerbeek: Coteaux-Josaphat, un quartier durable

pict_449138.gifCe mardi 2 octobre, la commune de Schaerbeek présentait son projet de rénovation du quartier Coteaux-Josaphat. Les travaux, qui vont coûter 15 millions d’euro, seront financés en grande partie par le Contrat de quartier durable. Ce dernier est une initiative de la Région bruxelloise en vue de renforcer les quartiers fragilisés et améliorer la qualité de vie des riverains. La Région travaille de concert avec les communes et les associations de quartier pour apporter des améliorations nécessaires sur le plan du logement, des espaces publics, des équipements et des activités économiques et amener un meilleur environnement.


La présentation commence par le tour du quartier afin de montrer ce qui va être rénové. Les autorités de la Région et de la commune présentes sur place se prêtent au jeu, et jouent les "guides touristiques". Il y avait, entre autres, la ministre de l’Environnement, Evelyne Huytebroeck et l’échevine de l’Urbanisme et de la Rénovation, Cécile Jodogne, sans oublier différents représentants des associations de quartier.

La commune de Schaerbeek a choisi de rénover le quartier Coteaux-Josaphat car "ce quartier est très densément fréquenté et ne présente pas toutes les qualités requises pour assumer pleinement son rôle de lieu de vie auquel un grand nombre d’habitants s’identifie. La circulation piétonne y est peu agréable, les trottoirs sont en mauvais état, le commerce y est mal valorisé et les façades des maisons et commerces sont généralement dégradées", dit Cécile Jodogne. En effet, en se promenant on se rend compte que c’est un quartier qui ne date pas d’hier. Par exemple, la première cité de logements sociaux date de 1899. Elle est toujours habitée.

Le centre névralgique de la rénovation se trouve à la rue Van Dyck. La commune prévoit d’y construire un îlot immobilier comprenant logements sociaux, crèche, jardins et potagers réservés à l’agriculture urbaine ainsi qu’un parc pour enfants. Le parc Rasquinet et le noyau commercial Josaphat seront aussi revalorisés. Pour ce faire, l’administration communale encourage les commerçants et les habitans à y participer. Ces derniers recevront, s’ils le souhaitent, des aides financières destinées à embellir le quartier.

Tout cela semble parfait. Mais voilà, certains habitants ne l’entendent pas de cette oreille. Ils pensent que c’est une stratégie électorale parmi tant d’autres. Ibrahim, un jeune du quartier, s’indigne : "Tous ces gens qui parlent en notre nom n’ont aucune idée de ce que nous vivons ici. Ces commerçants qui disent qu’ils vont participer à ces actions n’habitent même pas ici. Nous, nous vivons ici 24h/24 et avant les élections, personne ne s’intéressait à nous. C’est bien de vouloir rénover le quartier mais pourquoi maintenant ? Ça fait des années qu’il est en mauvais état et ils le savaient".

Ce jeune homme nous assure que 80 % des habitans du quartier pensent comme lui. Pourtant, madame Jodogne et la ministre Huytebroeck affirment que le projet a été traité et apprové en 2011, et que cela n’a rien à voir avec les élections.

Cela dit, élections ou pas, un lifting ne serait pas un luxe pour ce quartier qui en a tant besoin.

Ch. M. (st.)

Les commentaires sont fermés.