Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/09/2012

Saint-Ghislain: Insécurité en hausse

saint-ghislain,daniel olivier

Pour Saint-Ghislain, les chiffres de la Zone de police Boraine connaissent une courbe inverse à celle des communes avoisinantes. Ils sont même assez mauvais en ce qui concerne l’année en cours.


Le bourgmestre Daniel Olivier (PS), que cela ne semble pas inquiéter, préfère s’attacher aux chiffres fédéraux :

“La criminalité a diminué de 4 %, de 2.900 faits par an à 2.300. La zone boraine s’est fixée plusieurs objectifs, dont celui de diminuer les vols dans les habitations et de ce côté, on a remarqué un tassement. Nous avons d’ailleurs recruté un agent en techno-prévention qui peut conseiller la population contre les vols. Ce qu’on constate aussi beaucoup, quand on gratte, c’est une augmentation de la violence intra-familiale et là, nous sommes quelque peu impuissants.”

Le cartel de Pascal Baurain (CDH-MR-ECOLO-ACI) a fait de la sécurité une de ses priorités. Ce thème, l’avocat le maîtrise. “On fait dire ce qu’on veut aux chiffres en fonction des bases de données dont on dispose. Quand on écoute la rue, on remarque un énorme sentiment d’insécurité et beaucoup ne vont porter plainte qu’en cas d’incidence sur leur assurance. Il n’est pas rare de rencontrer des citoyens qui ont appelé la police mais qui ne l’ont jamais vue.”

Dans toutes les communes, l’opposition réclame une plus grande présence policière sur le terrain. À Saint-Ghislain, on ne déroge pas à la règle. “Il faut réorganiser la manière dont la police est présente dans la rue.”

Le sentiment d’insécurité est d’autant moins compris que la dotation communale pour la police ne cesse d’augmenter.

“De 2,3 millions à 3 millions depuis le début de la mandature, soit une augmentation de 28 % en six ans”, précise Daniel Olivier. “La raison est simple : le financement fédéral n’a pas suivi. Ce n’est pas Saint-Ghislain mais le Ministère de l’Intérieur qui a décidé de créer une zone de police. Et c’est le commissaire divisionnaire qui organise ses effectifs, pas le Collège.”

“Le commissaire divisionnaire doit exécuter les décisions prises par les bourgmestres. Il ne faut pas laisser votre pouvoir se diluer”, rétorque Pascal Baurain, qui estime que le pouvoir.

Ce à quoi Daniel Olivier répond qu’il n’a “jamais entendu une seule intervention de quelqu’un de votre coalition lors d’un conseil de police.”

Kevin Centorame

Les commentaires sont fermés.