Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/09/2012

Orp-Jauche: Hugues Ghenne ou… Jean Pirsoul ?

Jean-Pirsoul.gif

L’olivier planté il y a six ans poussera-t-il encore entre 2012 et 2018 et, si oui, produira-t-il toujours des oranges ? C’est la double question qui se pose actuellement à Orp-Jauche.


Car, même si trois des quatre principales listes en lice ont changé de nom, les protagonistes n’ont en fait que peu changé.

Le PS est devenu l’UP à cause d’un conflit du bourgmestre Hugues Ghenne avec le Boulevard de l’Empereur… qui arrange bien le maïeur : il peut désormais mettre en avant un groupe pluraliste (rejoint par Julien Gasiaux, tête de liste et meilleur score Ecolo en 2006).

Aux côtés de l’Union Politique, justement, les Verts n’ont pas changé d’appellation. Ils ont par contre signé un accord préélectoral aussitôt rendu public avec l’UP, dans la lignée de leur collaboration des six dernières années.

Et le troisième larron ? Il se targue d’avoir pris son indépendance. Ensemble, alias l’ex-CDH, affirme vouloir aller au combat sans pacte avec qui que ce soit avec un groupe pluraliste, même si très orangé. “Il n’y a pas qu’Hugues Ghenne et Jean Pirsoul , a-t-on d’ailleurs lancé lors de la présentation officielle de la liste. Il y a aussi nous.”

Cette stratégie de mains libres, si elle est réelle (ce dont doutent certains observateurs), fait au moins l’affaire du MR-UC.

L’ancienne Liste du Bourgmestre qui ne pouvait logiquement plus se nommer de cette manière, a fait le choix d’assumer ses liens avec le MR.

L’autre changement notable : la conseillère communale occupe la tête de liste alors que Jean Pirsoul, leader historique, ex-maïeur et scoreur électoral, se retrouve en dernière position.

Un MR-UC qui ne cache pas ses ambitions : retrouver le pouvoir avec, si besoin, l’appoint d’Ensemble. Pour ce faire, il suffirait que l’un et l’autre gagnent un siège de plus qu’il y a six ans… et qu’Ensemble préfère les Bleus aux autres.

Un cas de figure qui aurait été inenvisageable si l’échevine CDH Josette Houart ne s’était pas retirée de la politique (vu le ressentiment profond qu’elle a envers Jean Pirsoul). Son fils Didier s’est aujourd’hui rallié à l’UP d’Hugues Ghenne.

À noter, enfin, la présence d’une liste FDF constituée d’à peine trois candidats amarantes (Carine Lheureux, Jean-Pierre Lantreibecq et Christopher Lheureux) et d’une autre de la NWA, émanation de l’extrême-droite, composée de huit candidats.

Geoffroy Herens

Les commentaires sont fermés.