Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/09/2012

Ganshoren: Y a de l’électricité dans l’air

ganshoren,michèle carthé,pierre kompany

Petite commune d’ordinaire paisible du Nord-Ouest, Ganshoren vit, pour l’heure, une âpre campagne électorale en vue du scrutin du 14 octobre. “


J’ai quelques campagnes, qu’elles soient communales ou régionales, derrière moi. Et c’est vrai que c’est la première fois que j’ai rencontré dans le chef de certains candidats de l’agressivité qui, j’espère, se limitera aux aspects verbaux ”. La première intervention de la bourgmestre Michèle Carthé (PS) au débat réunissant les têtes de listes (excepté pour Ecolo) des principaux partis démocratiques donnait le ton, ce mardi après-midi, dans les locaux de La Dernière Heure.

Une tension que l’on a aussi perçue, durant le débat, en évoquant les deux principaux enjeux de la commune, à savoir le home Heydeken du CPAS. Et le dossier de la piscine Nereus.

Cette dernière, dix ans après la fermeture, est actuellement en travaux. Sa réouverture est prévue pour 2013. Sa gestion ? Les points de vue divergent. Pour Pierre Kompany, tête de liste ProGanshoren, une intercommunale est une option mais bloquée, pour le moment.

“Il y a eu une mésentente entre les différents bourgmestres (de Jette, Koekelberg et Berchem, NDLR). Elle a monté le projet sans les consulter”. “Restons sérieux, un minimum, a répliqué la bourgmestre visée. Une étude a été lancée déjà avant 2008 et tous les bourgmestres étaient au courant !”

Du côté du MR, on s’oppose fortement à cette idée d’intercommunale, “synonyme de nominations politique, de subventions, etc.”. Rappelant le déficit de la commune (à 1, 5 million d’euro), il estime celui de cette piscine à 500.000 € par an. Pour Hervé Gillard, “sans un partenariat public-privé, elle restera fermée”, s’est-il exclamé.

Réponse, en face : “n’en faites pas un débat idéologique ! On a dépensé un peu plus de 6 millions et elle ouvrira !”. La bourgmestre ne se dit d’ailleurs pas opposée à un PPP, à condition que le ticket d’entrée r este démocratique. “ D’autant qu’un projet d’ordonnance régionale proposerait que la Région accompagne les communes qui préconisent ce type de solutions .”

Du côté d’Ecolo, on regrette que l’aspect durable de la piscine n’ait été pris en compte. Philippe Grégoire dit aussi qu’il aurait fallu penser à la création d’un projet mixte sportif et résidentiel.

Concernant le home du CPAS, là aussi, le ton est monté. “Un projet qui coûterait 14 millions d’euros avec des subsides de 7, 6 millions d’euros”, a chiffré Kompany. En face ? On levait les yeux au ciel. “C’est faux ! D’où tirez-vous ces chiffres  ?”, se sont exclamées de concert Geneviève Piette (CDH) et Michèle Carthé.

“Selon l’ordonnance régionale, on a droit à 60 % de subsides sur base d’un coût de 74. 600 €, ce qui est donc inférieur au chiffre qui vient d’être évoqué”, a rectifié Michèle Carthé. Qui souhaiterait un mixte entre rénovation et nouvelle construction et insiste surtout sur le respect de la loi sur les marchés publics. Gillard souhaite, lui, diminuer le nombre de lits (comme le FDF), une reconstruction rapide et le recours au privé.

R. Le.

Les commentaires sont fermés.