Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/09/2012

Ganshoren : P. Kompany, l’ex “agneau du silence”

ganshoren,pierre kompany

Deux heures durant, les trois postulants au trône se sont écharpés. Façon bac à sable. Ce que nul ne nia. Après ces joutes, comment envisager l’après 14 octobre ? “L’électeur décidera !”, clama en chœur le quintet. Mais si l’on faisait abstraction de ce lieu commun ?


“Un bipartite est impossible”, pronostique Philippe Grégoire. Et la Première Ganshorenoise d’embrayer : “On a tous des programmes qui se rapprochent. Il faut pouvoir se faire confiance.”

Cette confiance, Geneviève Piette ne l’accordera jamais à la N-VA. Et pas plus à une fraction qui, de près ou de loin, fricoterait avec la frange nationaliste et séparatiste. Une salve que Pierre Kompany prit en pleine poire, lui qui compose avec le CD&V)…

Tiens ! Le père de l’autre ! À demi-mots, il confesse quand même que s’allier à Michèle Carthé risque d’être “difficile” : “C’est elle qui a géré; elle peut être accusée de beaucoup de maux.” Puis, ô prudence, se retranche derrière des “jeux politiques” qui autoriseraient toutes les vilenies et tous les rabibochages.

“Un bourgmestre qui ait la capacité d’écouter, de présider, de piloter” : c’est ce que préconise le MR qu’emmène Hervé Gillard, une tête de liste focalisée sur une “légitimité électorale”. Michèle Carthé peut-elle endosser ce costume-là ? La première dame de Ganshoren répond elle-même : “Pendant six ans (2000-2006, NDLR), MR et PS ont boss ensemble”. Sous-entendu : sans les heurts de 2006-2012.

Brûlant, le plateau des cinq ! Tandis qu’une Michèle Carthé, atterrée, hurlait un “scandaleux !” à l’adresse de Pierre Kompany, Hervé Gillard, le troisième candidat maïeur, murmurait une diaphane sentence : “Le 14, ça ne se fera pas en une nuit, en tout cas…” Avant de porter un coup meurtrier à P. K. “Jamais, vous ne vous êtes distancé de la majorité. Vos chamailleries n’ont de raison que votre candidature.” “C’était l’agneau du silence”, enfonce Geneviève Piette.

Et Philippe Grégoire de clore : “On peut discuter comme ça toute la nuit ! Mais je ne sais pas comment Carthé et Kompany pourrait travailler ensemble.” Et comme au régional, l’on pousse pour que PS et MR célèbrent un maximum d’épousailles…

Guy Bernard

Commentaires

bisous

Écrit par : qpaelinck@hotmail.com | 01/10/2012

Les commentaires sont fermés.