Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/09/2012

Bruxelles-Ville: La sécurité selon les verts

ecolo-groen,bruxelles ville,marie nagy,securite

Ce vendredi, la liste Ecolo-Groen de Bruxelles-ville présentait le volet sécurité de son programme. Les verts pensent que la Ville a besoin d’une réforme profonde dans ce domaine. Il déplore l’hyperactivité des autorités en place, motivée par l’échéance électorale. "Nous avons constaté une avalanche de propositions en matière de sécurité, mais celles-ci manquent d’articulation entre les aspects répressifs, préventifs et éducatifs" , dit Marie Nagy, tête de liste. Ici les verts visent les mesures suggérées récemment par différents partis, par exemple le règlement contre la prostitution dans le quartier de l’Alhambra ou encore la proposition d’interdire l’alcool en rue après 22 heures.


Les candidats ont détaillé leur plan, qui est basé sur une politique participative et transversale. Ils insistent sur la proximité et le vivre ensemble entre les forces de l’ordre et les riverains. Mais ce rapprochement doit s’appuyer sur le respect de la police, nous dit-on. Ainsi ils voudraient voir toutes les inftractions, aussi petites soient-elles, sanctionnées.

Cette proposition en rappelle une autre. Celle qui s’est concrétisée par un accord entre la zone de Bruxelles-Ixelles et le parquet de Bruxelles, sur la sanction des petits délits. Mais les verts nous assurent que leur idée est différente. "Nous voulons plus de prise en charge de plaintes dans des commissariats des quartiers. La rapidité de la police est aussi à revoir. En cas d’appel d’urgence, elle doit pouvoir être sur place dans les 5 minutes qui suivent", insiste Marie Nagy.

En outre, les verts souhaitent donner la parole aux Bruxellois. Ainsi, dans le volet "participation", les citoyens donneraient leur avis sur la vie et la politique en générale dans la commune, afin de faciliter le diagnostic des problèmes auxquels ils sont exposés. "Nous voulons instaurer le droit d’interpellation citoyenne au conseil de police", Catherine Lemaitre, 5e sur la liste.

La grande nouveauté parmi les propositions c’est le monitoring vis-à-vis des politiciens et des politiques adoptées. Comme l’explique Bart Dhondt (Groen), 2e sur la liste, "au cours de leur mandat, les élus seront évalués tous les deux ans, et les améliorations éventuelles seront apportées aux programmes en cours".

Ecolo-Groen résume ce long programme par le terme "les assises du vivre-ensemble". Pour eux, c’est le seul moyen de remettre l’église au milieu du village. Sauf que Bruxelles est une grande ville, habitée par différents types de personnes.

Chouette Mwamikazi (st.)

Les commentaires sont fermés.