Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

28/09/2012

L’avantage d’être bourgmestre

decourty.gif

Les bourgmestres obtiennent en général de meilleurs résultats aux élections fédérales et régionales que les candidats dépourvus de mandats locaux.


D’après une étude de Gert-Jan Put et Bart Maddens (KUL), basée sur les résultats des élections entre 2003 et 2010, les bourgmestres obtiennent en moyenne un quart de voix en plus (x 1,27) que les autres. La prime est d’environ 10 % (x 1,11) pour les échevins. Les ministres sortants sont les mandataires pour lesquels ce coefficient est le plus élevé (x 2,52), tandis que les parlementaires ont également un peu plus de chances d’être réélus (x 1,5).

Les bourgmestres profitent un peu moins de leur visibilité, même si les maïeurs des grandes communes atteignent le niveau des parlementaires.

Mais le nombre de voix de préférence est influencé en premier lieu par la place sur la liste. Une tête de liste obtient en moyenne cinq fois plus de voix que les autres candidats (x 5,18) et le deuxième plus de deux fois plus (x 2,17). Après correction de la place sur la liste et des différents mandats, les femmes obtiennent de meilleurs résultats que les hommes (x 1,21).

Les indépendants (x 1,05) et les collaborateurs de cabinets ministériels sont enfin légèrement favorisés (x 1,08).

La rédaction

Les commentaires sont fermés.