Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/09/2012

Charleroi: Le bilan de l'échevin

Ficheroulle.gif

À quelques semaines de son retrait de la vie politique, Paul Ficheroulle a ressenti le besoin de livrer hier un bilan de l’action qu’il a menée en tant qu’ échevin carolo des Bâtiments et des Voiries. “J’estime qu’il s’agit là d’une responsabilité du mandataire ”, affirme-t-il. “Je voulais aussi le faire pour mes collaborateurs.

Se collant à l’exercice, Paul Ficheroulle a décidé de réunir une foule de chiffres, qui témoignent en gras de la hausse des dépenses d’investissements supportées par la Ville de Charleroi entre 2007 et 2011. “Durant la mandature précédente, le collège avait sous-investi ”, affirme-t-il. “Nous avons largement pâti de cette politique.


Un exemple ? Les bâtiments publics ont bénéficié en moyenne entre 2007 et 2011 de 10,3 millions annuels d’investissements. Précédemment, la ville n’en consacrait que 3,8.

Disposant de plus de moyens que son prédécesseur, Paul Ficheroulle a pu mener davantage de projets. “Parmi tout ce que l’on a fait, il y a notamment le plan Chaudières ”, affirme-t-il. “En quatre ans, trois millions d’euros ont été investis pour remplacer les chaudières les plus anciennes ou amiantées. C’était indispensable. Je crois d’ailleurs que le prochain collège devra poursuivre le travail.

Paul Ficheroulle affirme qu’il aurait voulu faire davantage. Un manque de personnel l’a parfois freiné. Au sein de ses services, les effectifs ont en effet diminué de 22 % entre 2007 et 2011.

Comme d’autres échevins, il a en outre pâti de l’absence de certains directeurs non remplacés. “Ce n’est pas le moment de régler des comptes ”, affirme-t-il. “Mais après la campagne, j’aurai sans doute quelques déclarations à faire. Je serai alors disponible pour en dire davantage.



M. At.

Les commentaires sont fermés.