Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

26/09/2012

Des mémorandums relayés aux partis

Nos candidats aux élections communales prochaines se sont-ils inspirés, pour la rédaction de leurs programmes et projets, du travail réalisé du 1 er janvier au 31 décembre par nos institutions publiques et privées œuvrant, entre autres, dans des domaines tels que ceux liés à la santé, à la jeunesse et aux aînés ? Et qu’est-ce qui a poussé aussi ces organismes à écrire un mémorandum et, y découlant, quelles sont leurs attentes ?


Pour Julie Maenaut, de la Plate-forme d’action santé et solidarité qui regroupe des mutualités, syndicats et autres, il s’agissait d’“attirer l’attention des candidats sur le fait que la commune peut agir sur de nombreux déterminants de la santé que sont le logement, l’environnement, la mobilité, etc.”.

Mais “le contexte de crise et la réduction des budgets alloués au secteur public des soins de santé nous inquiètent énormément, alors que les inégalités sociales augmentent, ce qui engendre une dégradation de la santé de la population, et pas seulement de la couche sociale la plus précaire. Il y a dès lors urgence de travailler sur ces déterminants sociaux au niveau local”. Et votre mémorandum ? “Il a été relayé auprès des partis en septembre, et nous examinerons en cours de législature si l’une ou l’autre des recommandations aura été suivie.”

Et il en va de même pour la mutualité socialiste-solidaris qui a envoyé le sien “pour la première fois”, au dire de Mélanie Boulanger, sa porte-parole, “aux présidents de parti et à des relais privilégiés. Par rapport à nos attentes et retombées, nous espérons qu’il puisse servir à l’élaboration de programmes de majorité et servir de réservoir à idées”.

Quant à Espace seniors, il “attend notamment des politiques communaux qu’ils garantissent le statut de citoyen pour tous et jusqu’au bout de la vie de chacun et qu’ils considèrent la voix des seniors, pour que ceux-ci restent acteurs de leur vie, de la société, mais aussi de la vie politique”. Et de souhaiter aussi “ que les personnes âgées aient une véritable place pour s’exprimer, que les conditions d’un dialogue soient réunies afin que leurs revendications soient prises en compte. Et s’il est difficile d’évaluer l’impact réel de notre mémorandum, certaines communes et maisons de repos se sont montrées réceptives à notre campagne.”

P. V.

Les commentaires sont fermés.