Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/09/2012

Schaerbeek: Les dessous de l’exclusion d’Haeyaert

christian haeyaert,schaerbeek,exclusion,elections,communales

Christian Haeyaert (à droite sur notre photo, en compagnie de Georges Verzin), qui se présentait à la 17e place sur la liste MR à Schaerbeek, a été exclu suite à l’annulation de sa domiciliation. Cet ex-commissaire de la zone Nord âgé de 65 ans assure pourtant qu’il habite bel et bien la cité des Ânes depuis un an et demi. “Maintenant, je ne pourrai même pas voter lors des élections communales alors que c’est un droit fondamental”, se plaint l’intéressé.


Le pensionné, très populaire au sein de la commune pour avoir longtemps travaillé avec les différents comités de quartier, soupçonne la Liste du bourgmestre d’avoir voulu l’écarter en dernière minute…

Un rapport de police qu’un vent favorable a fait atterrir sur notre bureau dresse un portrait quelque peu différent de l’image qu’ont les Schaerbeekois de l’ancien policier de quartier…

Ce rapport datant du mois d’octobre 2011 nous apprend notamment que Christian Haeyaert s’était inscrit en août 2011 à une adresse totalement fictive et que “le cheminement administratif normal de la demande d’inscription a été court-circuité sans vergogne à des fins personnelles”.

Concrètement, le problème vient du fait que l’enquête de quartier n’a pas été faite selon le procédé habituel. Christian Haeyaert s’est présenté à l’antenne, muni de l’original du document de l’administration communale à compléter, sans attendre que la demande émane de la commune. L’enquêtrice s’est dit intimidée par cette démarche pour le moins inhabituelle…

L’ex-commissaire aurait également fait comprendre à cette dernière qu’entre collègues, l’enquête sur place n’est pas nécessaire. L’inspectrice a ainsi rendu un avis positif sans même avoir vu l’appartement.

En octobre 2011 , deux inspecteurs ont donc procédé à une vérification de l’adresse renseignée par Christian Haeyaert. Le propriétaire de l’appartement, un certain M. S. bien connu de la zone de police pour des faits de violence familiale, a d’abord déclaré habiter seul à cette adresse avant d’admettre que Christian Haeyaert s’était également domicilié chez lui.

L’appartement, très peu meublé selon le rapport de police, ne contenait qu’un seul lit et aucune trace de pièces d’uniformes pouvant appartenir au commissaire n’a été trouvée sur place.

Suite à un second contrôle réalisé en avril dernier, la police a conclu que l’intéressé n’a aucune résidence effective à cette adresse et qu’il s’agit d’un domicile fictif.

Pa. D.

Les commentaires sont fermés.