Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/09/2012

Quiévrain: ça grogne autour des caméras

Daniel Dorsimont , Véronique Damée, Changer Quiévrain , caméras, QuiévrainLes habitants de l’entité de Quiévrain ont récemment reçu une lettre émanant du bourgmestre, Daniel Dorsimont (PS), répondant à un tract du groupe politique Changer Quiévrain .

Dans cette lettre, nous pouvons lire qu'un tract visant la police a semé le doute en affirmant que 17 caméras ne sont pas en fonction à Quiévrain et ne le seront pas avant longtemps”. Gros étonnement ! Alors qu’il y a peu, nous évoquions l’installation et la mise en service de 18 caméras à Quiévrain. Le ton est lancé pour cette campagne électorale…


D’une part , la majorité actuel- le insiste (par la voix de Daniel Dorsimont) sur le fait que les “18 caméras sont en fonctionnement depuis le 1er septembre”. Et d’autre part, le groupe Changer Quiévrain communique par le biais d’un tract électoral que “deux caméras fixes trônent désormais au sommet du nouveau commissariat de proximité. Elles attendent, comme la population, la mise en fonction des 17 autres annoncées à grand renfort de publicité tape-à-l’œil. Encore un peu de patience (un an ? plus ?) : tout dépendra de la mise en fonction du site de Belle-Vue, à Dour, où les écrans seront installés”.

Dès lors, qui croire dans cet imbroglio pré-électoral ? Pour le savoir, nous avons pris nos renseignements avec les principaux concernés, la zone de police des Hauts Pays, qui confirme que “les 18 caméras de surveillance sont en service depuis le 1er septembre. À celles-ci viennent s’ajouter cinq autres caméras mobiles qui peuvent être placées à n’importe quel endroit, en fonction des événements. Ces caméras fixes reprennent l’essentiel des endroits critiques de Quiévrain. Tout, ou presque, est quadrillé”, confie le commissaire Cuisinier, également gestionnaire vidéosurveillance de la zone de police des Hauts-Pays.

Et le policier d’ajouter : “Des agents de police les visionnent en journée au commissariat de proximité. En dehors de cela, quatre agents ont été engagés pour surveiller et analyser les caméras”.

Contactée par téléphone, la candidate tête de liste du groupe Changer Quiévrain , Véronique Damée, s’est montrée très étonnée par rapport à notre demande d’informations. “Nous avons lâché un pavé dans la marre […]. Nous sommes sceptiques, car d’après nos sources, il y a des problèmes techniques”.

De son côté, le bourgmestre actuel insiste sur le fait que “ce sont des dérapages de la campagne. Mais l’affirmation qui a été faite n’est pas vraie et est surtout dangereuse pour la population”. En attendant, ce sont les électeurs qui sont pris otage.

Caroline Tichon

Les commentaires sont fermés.