Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/09/2012

Ham-sur-Heure-Nalinnes: L’opposition relève un manque de vision à long terme

yves binon,isabelle druitte,ham-sur-heure-nalinnes,gian-marco rignaneseLors des conseils communaux de ces six dernières années, les débats opposaient souvent le bourgmestre, Yves Binon (MR), à la conseillère communale Isabelle Druitte (PS). Le bilan dressé par cette dernière est donc plutôt négatif. “En politique communale, il faut s’occuper d’autres choses que des voiries. C’est important mais il faut aussi penser à la jeunesse, à la petite enfance, etc.”

Selon elle, deux projets intéressants ont vu le jour en fin de législature. “Ils ont lancé le projet de crèche à Nalinnes et d’aires multisports. Cependant, j’estime que ce sont des effets d’annonce. Pour la crèche, ils ont acheté un nouveau terrain alors que la commune en possède. Ces dossiers ont été ficelés sans réflexion de fond car ils ont fait ça à la va-vite.”


Le logement est un autre souci pour les socialistes. “Le service de l’urbanisme privilégie la construction de villas quatre façades plutôt que la transformation de biens en appartements pour ménages unifamiliaux ou pour des personnes à mobilité réduite. La population locale qui a moins de moyens financiers ne sait alors pas rester sur l’entité. La commune choisit un certain profil de personnes. Ça ne va pas. Il faut de la mixité.”

Isabelle Druitte relève un manque de vision à long terme en matière de logements, de mobilité. Le conseiller communal Gian-Marco Rignanese (Écolo) rejoint le PS sur ce point. “Il y a un manque de vision stratégique pour le futur”, explique-t-il. “Il n’y a pas de plan général en terme de mobilité. Au niveau énergétique, le projet éolien a été refusé. Un audit a été fait sur les bâtiments publics mais peu a été réalisé. Les particuliers n’ont droit à aucune aide.”

Il estime, par ailleurs, que la population est peu écoutée. “Il n’y a pratiquement pas de participation citoyenne. On veut construire des lotissements à gauche et à droite mais les riverains ne sont pas consultés. Même chose pour le sentier du Laury, à Jamioulx. On veut le changer de place mais on ne demande pas l’avis des habitants.”

Gian-Marco Rignanese pointe également le manque d’ambition en matière de politique culturelle. “Il y a des gens de qualité sur la commune mais ce potentiel n’est pas exploité. Il faut faire découvrir l’art aux jeunes à travers des stages, par exemple.”

Enfin, il trouve que la politique en matière de personnel administratif a été défaillante.

M. Ad.

Commentaires

Pour info, les socialistes ont donné un 3/10 pour le projet de la crêche communale, au moment de la rencontre du train citoyen organisé par la Ligue des Familles, et de plus c'est un de leur candidat (CAPcommunal : PS+Ecolo+autres) qui a le projet en charge de la construction. Alors quand ils parlent de petite enfance et de jeunesse, et qu'à côté de cela ils dénigrent les accueillantes d'enfants conventionnée de la commune, qui regroupent quand même plus de 15 accueillantes, leur propos sont à l'opposé de ce qu'ils pensent.
Pour le dossier du chemin du Laury à Jamioulx, il faut peut-être aller sur place pour voir et se rendre compte du tracé actuel et constaté ce qui est proposé, la section locale cdH et ses candidats s'y sont rendus pour être en phase avec le terrain, le terrain, chose que les socialistes connaissent sur papier mais rien d'autres. Quand on se dit proche des citoyens et à leur écoute, il faut l'être sur le TERRAIN. La vraie ambition communale est de favoriser les vrais besoins des citoyens et cela sans tomber dans la faillite de la commune. On peut toujours mieux faire, mais cela prend parfois du temps.

Écrit par : Olivier Paragone | 21/09/2012

Olivier, tu as la mémoire courte. Visiblement l'approche des éléctions révèle le personnalités. Pour rappel, j'ai mis 3/10 à politique de petite enfance de la majorité à cause du peu d'intérêt pour l'enfance pendant 12 ans. Et et ce jour là, j'ai débuté l'explication des points donnés en saluant le travail des accueillantes d'enfants sans qui il n'aurait rien existé dans la Commune en terme d'accueil. Alors tu fais campagne comme tu veux, mais le mensonge n'a jamais rien apporté à personne.
Pour l'autre sujet de suis contente d'apprendre que la section Cdh vient de découvrir le chemin du Laury....

Écrit par : Isabelle DRUITTE | 23/09/2012

Chère Isabelle, et les autres, la section cdH connaîssait le chemin du Laury, elle n'a fait qu'aller sur le terrain pour se donner un avis sur le sujet tant controversé, et en voir les avantages et la praticabilité pour tous. Pour ce qui concerne la petite enfance, quand tu dis qu'il y a eu peu d'intérêt de la part du pouvoir communal, je n'ai pas pris part aux décisions, mais l'exemple des "Marbouilles" me semble au moins une chose de faite, peut-être peu à tes yeux, et certainement aux miens également, mais quelque chose a été fait, et aide au moins 10 familles (car 10 enfants en accueil pour info). Concernant les accueillantes d'enfants, dont mon épouse en fait partie pour rappel, aucunes infos ne circulent, même de la part de l'opposition, on rencontre toujours des gens mal-informés à leur sujet. Ces personnes, comme quelques milliers à travers notre région, notre pays, n'ont toujours pas de statut. Ne tenait qu'à toi et ton parti de plebiscité une perçée en la matière, mais rien. Et quand on parle de rencontre citoyenne, où est la rencontre avec le service d'accueillante et ses représentant(e)s. On peut tirer sur la majorité pour tout, mais dans ce contexte de la petite enfance, des rencontres ont été faites entre les services d'accueillantes, l'Echevine en charge et le bourgmestre, aini que des représentants du cdH local, pour apprendre et comprendre les principes et le métier d'accueillante.
Cela a au moins servi à ouvrir les yeux et les oreilles au pouvoir communal quant à la réalité de terrain en matière de petite enfance.
Bref, on peut toujours améliorer sans pour cela détruire. A méditer !

Écrit par : Paragone Olivier | 25/09/2012

Les commentaires sont fermés.