Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/09/2012

Colfontaine: le candidat déchu porte plainte

Christian Van Gysegem, Vanessa Hallemans, Olivier Mathieu, Patrick Piérart, Colfontaine, élections communales Nouveau rebondissement dans la saga électorale de Colfontaine. Pour rappel, rien ne va plus depuis le départ de Christian Van Gysegem. Alors qu’il était censé pousser la liste MR, l’entrepreneur s’est vu attribuer une 24e place qui a ouvert les hostilités. Depuis, c’est la pagaille. Christian Van Gysegem, sa fille, Jessica, et Vanessa Hallemans ont quitté les libéraux. Le candidat déchu reproche notamment au chef du groupe, Olivier Mathieu, d’avoir passé des accords préélectoraux avec le PS.


De son côté, Olivier Mathieu soupçonne Christian Van Gysegem d’être trop proche de Patrick Piérart, tête de liste RSCC, et de créer volontairement la polémique chez les libéraux au profit de ce concurrent. Pour preuve invoquée, la lettre de démission de Jessica Van Gysegem qui a été faxée depuis la coopérative d’un candidat RSCC. “Et alors ?”, se défend le père, “Je devais faxer le document avant minuit mais mon appareil était en panne. J’ai demandé à Patrick Piérart de m’en prêter un.”

La tension est montée au cours de la semaine et c’est finalement Christian Van Gysegem qui aura dégainé le premier. Il a déposé plainte au sujet d’un prospectus du MR dans lequel figure une publicité pour son entreprise. “Cela s’est fait à mon insu”, s’insurge Christian Van Gysegem. “Ce n’est pas mon logo et il n’y a même pas mon numéro de téléphone sur cette publicité.”

Autre reproche du plaignant : le prospectus incriminé aurait été daté du mois de juin mais envoyé au mois d’août. Cette pirouette éditoriale aurait ainsi permis au MR d’échapper au cadre restreint des dépenses électorales qui prévaut durant les trois mois précédant le scrutin.

Les libéraux réagissent sereinement à l’annonce de la plainte. “J’ai tous les éléments pour prouver objectivement que ce monsieur est à côté de la plaque”, réplique Olivier Mathieu. Pour le MR, qui a déjà remplacé les candidats démissionnaires, ce ne sont que des tentatives de déstabilisation. “Mais ça ne me perturbe pas”, conclut le libéral, qui envisage toujours de déposer plainte pour diffamation. L’affaire est donc loin d’être classée.

Grégoire Lalieu

Les commentaires sont fermés.