Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

20/09/2012

Chaumont-Gistoux: 93 candidats pour un seul maïorat

chaumont-gistoux,candidats,luc decorte,bérangère aubecq,david frits.

Il y a quelques mois, certains électeurs pensaient qu’ils devraient choisir entre à peine deux listes au scrutin du 14 octobre. Ils se sont visiblement fourvoyés puisque ce sont finalement cinq formations qui tenteront de glaner un maximum des 21 sièges du conseil communal.

À tout seigneur, tout honneur : Avenir et rassemblement communal tentera non seulement de rester au pouvoir et garder le maïorat mais, en sus, de le faire au sein d’une majorité absolue.


Pour y arriver, Luc Decorte et ses camarades devront faire sans l’échevin Philippe Mignon, qui se retire, mais avec le soutien du MR et la présence du duo libéral Bérangère Aubecq/David Frits.

À côté d’ARC, Écolo a goûté au pouvoir et ne cache pas sa volonté de poursuivre le travail entamé durant six ans. Un espoir qui a longtemps été utopique vu l’absence d’une troisième liste.

Jusqu’à ce que Villages sorte du bois. Composé de candidats CDH, de MR non-soutenus par la fédération et d’indépendants, ce nouveau groupe alliera donc des élus qui, durant la mandature qui se termine, étaient réunis au sein de l’Union communale de feu André Demoulin avant de faire chambre à part. Bleus d’un côté, Oranges de l’autre. Tous sont apparemment à nouveau sur la même longueur d’onde.

Le quatrième larron était mois prévisible : la Liste citoyenne, bien que fomentée par Robert Hendrick (ancien créateur de l’UDRT), ne comprend pas d’habitués de la politique.

Son objectif est simple : accéder au conseil communal pour se garantir un meilleur accès à l’information (et la faire suivre à la population).

Pour l’anecdote, l’idée de Liste citoyenne est née suite au constat – posé dans La DH – qu’il pourrait n’y avoir que deux forces en présence le 14 octobre.

Et, pour compléter le tableau, le FDF est venu s’ajouter avec neuf candidats. L’ambition des nouveaux venus ? Un ou deux sièges. Et en termes d’alliances ? S’ils n’ont pas d’exclusives, ils avouent avoir des préférences, pour Villages par exemple.

 

Diminuer le niveau de la dette


Impossible à résumer, les propositions de la liste Villages touchent notamment au social. Il s’agit là de favoriser la concertation avec les citoyens, d’augmenter le nombre de places d’accueil pour la petite enfance, de favoriser le maintien à domicile des aînés, d’entretenir les bâtiments scolaires et de sécuriser les abords des écoles.

Le groupe espère aussi faciliter l’accès au logement des personnes aux revenus modestes grâce à des droits de superficie ou d’emphytéose, au travers de partenariats avec la Régie foncière provinciale, l’AIS… mais encore via la proposition faite aux promoteurs privés de vendre des bâtiments à la commune à des prix abordables.

La jeunesse sera touchée par l’étude de l’extension du Ronvau, la volonté de créer un espace multisports dans chaque partie de l’entité, la volonté de savoir pourquoi la maison des jeunes a dû fermer ses portes…

L’objectif est aussi d’aider les associations au niveau logistique, des locaux et de revoir l’organisation de l’espace Perez (parkings, accessibilité, acoustique).

Le chapitre Urbanisme prévoit, lui, de préserver la ruralité, d’aménager des espaces publics de détente, d’assurer un suivi des permis octroyés… Le tout sans augmenter la fiscalité et en diminuant la dette tout en garantissant “une comptabilité transparente, fiable et respectueuse de la loi”.

Geoffroy Herens

Les commentaires sont fermés.