Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/09/2012

Braine-le-Compte: Les Intérêts communaux se dévoilent

intérêts communaux,anne-catherine roobaert,annka de cooman-gorniaczyk,philippe jeanmart,yves guévarLes Intérêts communaux (IC) ont dévoilé leurs candidats pour ces élections communales du 14 octobre. Une liste qui compte sur l’expérience avec à sa tête Anne-Catherine Roobaert, ancienne échevine et conseillère sortante. Elle est suivie par Pierre Damas, président du groupe, ainsi que Annka De Cooman-Gorniaczyk et Yves Guévar, tous deux conseillers CPAS.


C’est Philippe Jeanmart, ancien échevin et conseiller sortant, qui pousse cette liste qui mise également sur la jeunesse. Miandabu Nzembele, Géraud Strens et Charline Dufrêne n’ont que 21 ans mais déjà beaucoup de projets pour leur commune. “Nous avons été agréablement surpris de voir tous ces jeunes motivés pour embarquer avec nous dans cette aventure”, confie Yves Guévar. “C’est sur le terrain associatif qu’IC a pu nouer de bons contacts avec les jeunes Brainois.”

Pour une ville à taille humaine”, c’est le cri de ralliement d’IC pour cette campagne électorale. Et la formation politique ne manque pas d’idées pour atteindre cet objectif. Elle entend ainsi renforcer l’implication des citoyens dans les prises de décisions du pouvoir communal. Les Intérêts communaux souhaitent aussi développer davantage les relations entre citoyens, que ce soit par le biais de comités de quartier ou d’associations culturelles.

La mobilité, un enjeu de taille à Braine-le-Comte, est également au coeur des préoccupations d’IC. Le groupe compte par exemple améliorer l’offre de parking sur l’entité, notamment autour de la gare pour les Brainois qui habitent à la campagne.

Composéeenviron pour moitié d’humanistes et pour l’autre moitié d’apatrides politiques, la formation espère regagner sa place à Braine-le-Comte après avoir séjourné dans l’opposition durant la mandature qui s’achève. Ce sont les Brainois qui en décideront ce 14 octobre. Et le moins qu’on puisse écrire, c’est qu’ils auront l’embarras du choix ce jour-là.

Grégoire Lalieu

Les commentaires sont fermés.