Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

18/09/2012

Braine-L'Alleud: Un paysage politique chamboulé

braine-lalleud.gifMême les détracteurs de l’actuelle majorité ne le nieront pas : en six ans, Braine-l’Alleud a changé. L’arrivée du RER modifie la configuration du centre et une route de pénétration avance inexorablement, depuis la route de Piraumont. Les services de police sont aujourd’hui regroupés sur le plateau de la gare, lequel est devenu plus sûr même si certains problèmes s’y posent encore ponctuellement.

Du côté du Paradis, les engins creusent le lit du futur plan d’eau de loisirs, tandis les essais de sol ont été effectués pour faire sortir de terre, à proximité immédiate, le nouveau centre aquatique.


Le parc du centre est réhabilité, tout comme l’arrière de l’hôtel de ville. Et l’académie de musique est ouverte juste à côté de l’école des Arts, dans les anciennes usines Denolin.

Tout cela s’inscrit dans la structuration de Braine-l’Alleud en divers pôles (culturels, sportif, hospitalier, administratif…), que la majorité sortante MR-PS a imaginée et traduite dans son plan 20 sur 20 pour 2020.

Une vision commune pour l’avenir de la ville, qui ne peut que se concrétiser sur plusieurs législatures. D’où l’idée d’une liste regroupant MR et PS envisagée par Vincent Scourneau dès 2006, et finalement concrétisée pour octobre.

Voter pour la Liste du bourgmestre, c’est donc opter pour la continuité de cette politique menée depuis 12 ans par le tandem Vincent Scourneau – Olivier Parvais.

Cette liste se veut aussi un message envoyé aux investisseurs : la majorité est solide et fondée sur une même conception de l’avenir de la ville, le paysage politique est stable, venez sans crainte avec des projets ambitieux…

De plus, cette Listedu bourgmestre a recruté des personnalités d’envergure – à l’image de Henri Detandt – pour se donner les moyens de ses ambitions. L’opposition devra donc mettre les bouchées doubles pour proposer une alternative crédible et empêcher après octobre une majorité absolue… que le MR seul avait déjà durant cette législature qui s’achève.

Dans un premier temps, le CDH et Écolo avaient envisagé, eux aussi, de faire liste commune. Cette option a finalement été rejetée par les militants verts.

Le CDH a dès lors changé sa tactique : exit le sigle officiel, place à une liste d’ouverture maximale avec 50 % de non affiliés humanistes, et aux Intérêts brainois, un nouveau nom traduisant cette nouvelle dynamique (IB).

Vont-ils convaincre ou braquer les vieux militants ? La fusion du MR et du PS dans une liste communale provoquera-t-elle l’adhésion massive souhaitée par les deux camps ? Écolo, qui sera finalement le seul parti à défendre vraiment ses couleurs sur le plan local, en tirera-t-il les bénéfices ?

Vincent Fifi

Les commentaires sont fermés.