Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/09/2012

Brabant wallon: Ecolo, un partenaire incontournable ?

art_203381.jpgConserver leurs neuf sièges alors que le nombre de conseillers provinciaux passera de 56 à 37 au lendemain des élections, c’est l’objectif très (trop ?) ambitieux d’Écolo au moment d’aborder la dernière ligne droite avant le scrutin provincial.

“Nous sommes très fiers, au terme de cette législature, de présenter un bilan qui permet au MR d’avoir lui aussi un bon bilan… que les libéraux n’auraient sans doute pas eu avec le PS” , explique Marcel Cheron, qui ne se présente pas aux provinciales. “La coalition précédente (NDLR : MR-PS) aura été celle de l’inertie. Celle qui se termine fût celle du progrès, notamment dans le domaine de l’accueil de la petite enfance et de la mobilité.”


Un bilan que les Verts qualifient eux-mêmes d’excellent, notamment dans l’amélioration du fonctionnement de la Province via la politique de la bonne gouvernance, par la création de logements publics via la régie foncière provinciale, par la création de primes d’aide au logement chez les jeunes ou encore en matière énergétique avec l’apparition de primes énergie.

“Nous avons également pris la décision d’investir huit millions d’euros dans la création de 1.000 places d’accueil de la petite enfance tandis que 1.150 autres seront mises en conformité” , précise le député provincial sortant et tête de liste Écolo pour le district de Wavre, Alain Trussart. “Ce sont autant de réponses concrètes pour améliorer le cadre de vie de nos concitoyens.”

Et les écolos d’indiquer qu’ils veulent poursuivre le travail entamé. Avec quel partenaire ? Les Verts disent ne pas avoir d’exclusive.

Des contacts programmatiques ont bien eu lieu avec les différents partis mais aucun accord préélectoral n’a été conclu. “On a les idées claires sur ce que souhaitent réaliser les autres partis” , précise Marcel Cheron. “On a les mains libres mais, pour le bien de la province, il faut qu’Écolo soit dans la future majorité.”

Yannick Natelhoff

Les commentaires sont fermés.