Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/09/2012

Communales: quel impact pour les vidéos "buzz"?

pict_444768.gifDepuis quelques jours, des clips de campagne fleurissent sur Internet. Des candidats y invitent les électeurs à prendre connaissance des grandes lignes de leur programme ou, plus simplement, tentent d'acquérir un tant soi peu de notoriété.

Bien souvent réalisées avec des bouts de ficelle, ces capsules sont d'une qualité pour le moins médiocre. Elles connaissent pourtant un certain succès avec quelques milliers de vues affichées sur YouTube.


Mais ce succès s'explique-t-il par un réel intérêt politique de la part des internautes ou davantage par la moquerie? Ces vidéos desservent-elles les candidats? LaLibre.be a interrogé Marc Lits, directeur de l’Observatoire du récit médiatique (UCL), pour analyser ce phénomène.

Quel est l'impact de ces clips sur la notoriété du candidat?

Actuellement, une série de ces clips tournent sur les sites internet des médias, sur les réseaux sociaux, et même la presse écrite évoque leur existence dans ses pages. Cela apporte forcément de la notoriété, y compris pour des listes locales très peu connues. Ces vidéos ont donc un impact certain. Mais il est difficile de voir si ça va influencer la décision des électeurs.

Les candidats agissent-ils dans le but de vanter leur programme ou dans le seul objectif de gagner en visibilité?

Les programmes sont peu évoqués dans ces clips. On est plus dans de la notoriété puisque les candidats mettent en avant la convivialité, le bien-être, le fait qu'ils vont se dévouer pour la commune,... Dans une logique d'élections communales, où on n'est pas face à des partis qui ont un programme très clair, soit de gauche, soit de droite. Il est donc important de se faire connaître, en ce compris pour des nouveaux candidats, et donc d'exister. Et, de ce point de vue-là, ça fonctionne.

Le côté médiocre de ces vidéos renforce-t-il la proximité avec le candidat ou cela l'affaiblit-il?

Ça a un double effet. Pour certains, ça peut les rendre sympathiques parce que, parfois, on se dit qu'il y a une volonté de faire quelque chose d'original, même si le lipdub est raté. Mais c'est vrai que ça fait beaucoup sourire, surtout quand c'est le fait de personnes qui ont une carrière politique derrière elles, comme Benoît Cerexhe, à Woluwe-Saint-Pierre. Dans ce cas, on se dit que ça aurait pu être plus professionnel. Des conseillers en communication auraient évité de lancer de tels produits, qui s'apparentent à ce qu'aurait filmé une troupe de scouts ou une classe lors d'une activité de fin d'année. Ça peut d'ailleurs irriter certains, comme un public plus âgé et moins sensible à l'ironie ou à la parodie.

D'après vous, c'est une erreur de communication de la part de Benoît Cerexhe?

Même si on voit beaucoup de plans de sa commune et les candidats de sa liste, c'est un peu limite dans la mesure où ça fait fort amateur et ça fait beaucoup rire. Il n'est pas certain que ça l'aide à s'imposer comme une figure responsable, qui a une gestion décidée, qui est un politique averti. Ce n'est pas le message qui transparait dans son clip.

Jonas Legge

 

Les commentaires sont fermés.