Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/09/2012

Liège: Defraigne candidate aux responsabilités

pict_444013.gifCe samedi 8 septembre, Christine Defraigne, tête de liste MR à Liège, était l'invitée du samedi de LaLibre.be. Lors de l'entretien, il a notamment était question des élections communales en bord de Meuse. Découvrez l'entretien.


Depuis jeudi, "La Libre" propose les résultats de son baromètre politique. On y apprend notamment qu'en Wallonie, le MR se renforcerait de 1,5% pour atteindre 21.1 %. Comment expliquez-vous ce résultat?

Nous tenons un discours de la raison, de la vérité, nous avons avancé beaucoup de propositions créatives pour la Wallonie, et puis la population commence à prendre conscience que l'Olivier en place n'est pas à la hauteur des attentes et des réponses que le citoyen est en droit d'espérer. Il y a une dette colossale, un taux de chômage très important, on nous sert "plan, plan, rataplan", comme disait Jean Gol.

A Liège, le MR poursuit son ascension. Etes-vous rassurée?

Je suis heureuse du résultat du sondage. Même si le seul sondage valable sera celui du 14 octobre, c'est un signe positif encourageant. Nous sommes sur la bonne voie et notre message semble être entendu.

Le départ de Didier Reynders pour Uccle ne semble donc pas causer préjudice au MR liégeois…

Nous sommes une équipe renouvelée, dynamique, soudée, composée de municipalistes convaincus. Nous portons un projet du tonnerre pour Liège. Nous sommes présents sur le terrain, nous bossons constamment car nous voulons vraiment du changement.

Des tensions en interne ont tout de même été évoquées lors du départ de Didier Reynders, avec des candidats qui ont tenté de prendre davantage de place au sein du MR liégeois...

La confection d'une liste électorale est toujours une petite source de stress, d'inquiétude pour les candidats parce qu'ils se demandent quelle va être leur place, l'évolution de leur parcours. Mais je peux vous dire que l'entente est excellente.

La campagne à Liège semble moins agressive depuis le départ de Didier Reynders. Est-ce une impulsion que vous avez souhaité donner?

Je suis quelqu'un qui porte des dossiers, des projets. Je mène une campagne ferme, déterminée, de conviction. Chacun a son tempérament. Je suis combative, têtue, mais pas agressive (rires).

D'après notre sondage, 64% des électeurs MR ont confiance en vous à Liège. Un chiffre qui vous satisfait?

Il n'y a pas si longtemps que j'ai été désignée tête de liste, puisque nous avons appris le départ de Didier en janvier. Je trouve donc ça très positif et encourageant. C'est un bon signal car Didier est une forte personnalité, très médiatique donc, pour moi, lui succéder est un honneur et un défi. Mais je suis dans le parti depuis si longtemps que je suis un enfant du MR et, même si on ne peut pas plaire à tout le monde, mon objectif est d'améliorer encore ce résultat.

Toujours à Liège, le PS serait très proche d'une majorité absolue. Etes-vous inquiète?

Je ne serais évidemment pas heureuse que le PS l'obtienne car, dans une démocratie, ce n'est pas sain pour l'équilbre des forces en présence. De plus, des dossiers importants attendent la prochaine coalition. Pour Liège 2017, par exemple, je vois mal le PS porter seul l'intégralité de ce dossier qui nécessite d'avoir un partenaire costaud et solide comme peut l'être le MR.

Vous êtes donc prête à diriger la ville avec le Parti socialiste?

Ma formation et moi-même sommes candidats aux responsabilités. Nous n'en avons jamais fait mystère.

Jonas Legge

Écrire un commentaire