Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/09/2012

Woluwe-Saint-Pierre: Une liste anti-Draps

pict_443704.jpgC’est ce qu’on appelle une tuile. Elle est pour le bourgmestre libéral de Woluwe-Saint-Pierre Willem Draps. Celui-ci présente une Liste du bourgmestre aux électeurs de cette commune cossue de la capitale mais son bel ensemble pourrait bien se voir déplumer au profit d’un autre, qui vient de naître au sein de sa propre majorité et de sa propre formation politique. Alors que l’encre des publications électorales de la liste sèche à peine, on peut, à ce stade, d’ores et déjà y biffer trois candidats. Philippe Van Cranem, échevin MR, fait partie du lot. Aux côtés de Henri Van Poucke (n°22) et Elisabeth Villalba Martinez (n°27). À quelques jours de la date limite pour les dépôts de listes, le trio annonce qu’il va s’engager derrière un autre leader : Dominique Harmel, qui n’est autre que le président du CPAS de la commune.


Selon les dires des quatre dissidents, c’est le slogan de campagne choisi par Willem Draps ("Parler vrai") placé face à une série d’événements très locaux qui a fait déborder un vase plein à ras bord. Pour Philippe Van Cranem, Willem Draps ment depuis plusieurs mois au collège des bourgmestre et échevins dans un dossier qui oppose la commune à l’éditeur d’un journal local. Le bourgmestre, avec la complicité de son échevin Jean-Claude Laes n’aurait pas respecté le mandat donné par sa majorité en vue d’en finir avec cette affaire par un compromis financier. Ces informations seraient parvenues à l’échevin rebelle il y a quelques jours à peine.

Ce n’est pas tout. Il y a quelques mois, Willem Draps avait annoncé que si sa liste emportait le mayorat, c’est le candidat ayant obtenu le plus de voix sur ladite liste qui serait présenté au poste. Il n’en serait rien, selon un document que les colistiers du bourgmestre ont dû signer au mois de juin. Par ailleurs, Willem Draps est soupçonné d’avoir organisé les règles de la campagne à son profit. Et donc au détriment d’Anne Charlotte d’Ursel, échevine très populaire à Woluwe et que certains au sein du MR auraient voulu pousser dans le fauteuil mayoral. Les quatre candidats parlent de "duperie" de "tromperie" et de pratiques "inadmissibles" dans le chef du bourgmestre en place. Dominique Harmel, qui n’a pas souhaité figurer sur la liste de Willem Draps, veut "rendre la parole à l’électeur lui donner le choix".

Sur ce pittoresque méli-mélo, plane évidemment l’ombre d’un autre poids lourd de la commune : l’ancien bourgmestre MR Jacques Vandenhaute, écarté du pouvoir en 2006, suite à des dépassements de dépenses électorales. Depuis lors, lui et Draps se vouent une haine quasi maladive. La liste de Dominique Harmel, qui se dit "fatigué des querelles personnelles" qui pourrissent la vie politique de Woluwe, est toute prête à accueillir l’ex-mayeur qui, en quête de liste, ne devrait pas se faire prier. Harmel invite également Anne-Charlotte d’Ursel à le rejoindre. Il est disposé à lui céder la tête de liste. "Maintenant, si la Liste du bourgmestre la place en première place, nous pourrons revenir sur notre décision", dit-il aussi. En clair, c’est tout sauf Willem Draps.

Voilà qui ouvre encore un peu plus le jeu à Woluwe-Saint-Pierre. Cette liste dissidente, baptisée Gestion communale, compte ravir quatre ou cinq sièges à la majorité pour l’heure absolue de Willem Draps. En embuscade, se trouve son partenaire du CDH dont le chef de file, le ministre régional Benoît Cerexhe, brigue aussi le mayorat. Suite au divorce intervenu au MR, les FDF se présentent séparément et pourraient jouer les arbitres le soir du 14 octobre. Le scrutin s’annonce décidément très chaud à Woluwe-Saint-Pierre.

M.Co et V.d.W.

Les commentaires sont fermés.