Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/09/2012

Waterloo: le MR sur le velours

Serge-Kubla.gifAu lendemain du 14 octobre, il devrait y avoir peu de changements dans la cité du Lion. Actuellement, le Mouvement réformateur dispose d’une très large majorité absolue, soit 22 sièges sur 29. À 65 ans, Serge Kubla, maïeur depuis 1982, a décidé de briguer un sixième mandat, malgré quelques hésitations.

En 2006, il avait récolté 5201 voix de préférence. Il mènera la liste bleue, qui compte huit jeunes et reprend tous les échevins. Mais il y aura forcément des malheureux.


Waterloo perdra en effet un poste échevinal, passant de 7 à 8 élus, faute de compter 30000 habitants. Le soir des élections, il y aura donc un arbitrage qui sera réalisé en fonction des scores, a annoncé le MR.

Les candidats à ces postes devront surtout compter avec la très populaire Florence Reuter. Le bourgmestre la verrait bien devenir échevine. Et celle-ci n’a jamais caché son souhait d’obtenir un tel poste, mais dit s’inscrire dans une campagne d’équipe, pas de rivalités. En termes de voix, elle ne devrait pas menacer Serge Kubla. Aux élections régionales, elle avait obtenu plus de 14000 votes de préférence, le maïeur waterlootois en ayant obtenu 27117. La députée sera ici quatrième sur la liste. L’ex-présentatrice du JT de RTL apparaît comme la "dauphine" désignée de Serge Kubla.

Sans attendre 2018 Le député-bourgmestre a déjà annoncé qu’il ne siégerait plus au Parlement wallon en 2014, afin de laisser la place à Florence Reuter à ce niveau de pouvoir . À cette date, le décret décumul pourrait cependant l’empêcher d’occuper à la fois son poste d’échevine et son siège de députée. Quant à Serge Van Overtveldt, l’ancien rival de Serge Kubla en 2006, il ne sera plus candidat, mais soutiendra la liste de l’extérieur, selon le maïeur actuel.

Du côté des autres listes, l’actuel premier parti de l’opposition est Ecolo, avec trois sièges. Objectif pour le scrutin? Faire au moins aussi bien. La tête de liste est le conseiller Jean-Louis Verboomen. Il est suivi de la conseillère Lise Jamar. Le Parti socialiste, qui occupe actuellement un siège, présentera aussi une liste. Il a dû faire face au départ de son conseiller Jacques Ternest, qui a déménagé à Rebecq. La tête de liste sera Daniel Conrath, fonctionnaire à la Défense, qui sera épaulé par Joël De Decker. Malgré ces chngements, le PS vise un deuxième siège, même s’il concède que mettre la liste sur pied a été difficile dans une commune comme Waterloo.

Les électeurs auront encore le choix entre deux autres listes. Qui auraient dû en former une seule. On se souvient que Mieux vivre à Waterloo, au noyau CDH, et Liberté&Démocratie, dissidente du MR, voulaient composer ensemble une "alternative de poids". Elle n’aura duré que quelques mois. Elle n’a pas survécu aux conflits de personnalités et notamment, à la crainte de L&D de perdre de sa substance dans une liste qui lui apparaissait de moins en moins comme un cartel. Rebondissement en juin : Luc De Ridder, l’unique élu de L&D, est devenu tête de liste FDF. Il explique entre autres ce choix par les point communs entre deux partis dissidents du MR. Une tête de liste FDF avait cependant déjà été désignée par un comité local mais qui n’existait pas spécifiquement pour Waterloo, selon Luc De Ridder. Il s’agissait de l’épouse d’un ancien candidat du WDD, au scrutin en 2006. Mais cette décision n’a pas été avalisée par la direction du parti. Luc De Ridder a été chargé de mener la liste et de former un comité FDF à Waterloo. Quant à Mieux vivre à Waterloo, qui se présente comme une liste pluraliste, elle sera emmenée par Roger Van Poucke, l’un des deux conseillers CDH actuels.

So. De.

Les commentaires sont fermés.