Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/09/2012

Braine-le-Comte: souriez, vous êtes sécurisés

art_202509.jpgLa cité brainoise a essuyé ces dernières années divers actes de délinquance. “Si ces actes sont déjà de trop, Braine-le-Comte reste la commune la moins criminogène de notre zone de police”, précise Jean-Jacques Flahaux, le bourgmestre sortant, qui emmène la liste Braine (MR).

Sur le sujet, Michel Wanty, du Parti Populaire (PP), joue sa carte d’outsider et fustige le pouvoir en place : “La majorité n’a rien fait. Les belles promesses ne suffisent pas. Il faut plus d’effectifs et une tolérance zéro”.


Une assertion que vient rapidement contredire Jean-Jacques Flahaux. “Nous avons engagé des effectifs supplémentaires. De plus, les caméras que nous avons installées ont fait diminuer le taux de criminalité de 28 %”, rétorque le réformateur.

Mais ces caméras ne font pas l’unanimité. Pour Olivier Fiévez (PS), les caméras peuvent être utiles mais il faut un contrôle citoyen. “Nous ne voulons pas tomber dans les travers britanniques avec un modèle proche de Big Brother”, prévient l’actuel Premier échevin.

Le seul à s’y opposer farouchement, c’est Nino Manzini, d’Écolo. Mais le Vert, solitaire pour l’occasion, semble bien maîtriser le sujet. “Des études de Scotland Yard remettent l’utilité des caméras en cause”, indique le candidat Écolo. “Elles ne sont pas efficaces contre la vraie délinquance et déplacent les actes de vandalisme vers d’autres zones. Il faut avant tout des quartiers conviviaux.”

Tout comme la police de proximité, la prévention est effectivement au programme de tous les candidats. Véronique Matton, du FDF, plaide ainsi pour occuper les jeunes davantage. “Des efforts ont été consentis mais nous voulons plus d’activités sportives accessibles à toutes les bourses. La police doit aussi reprendre sa place aux abords des écoles et les citoyens devraient être mieux informés sur certaines enquêtes”, propose la candidate FDF.

Le citoyen est également mis en avant par Anne-Catherine Roobaert, tête de liste des Intérêts communaux (IC) : “Nous voulons promouvoir les comités de quartier pour favoriser les échanges sur le thème de la sécurité”. Enfin, si Jean-Jacques Flahaux souligne que la lutte contre l’insécurité bloque parfois à un niveau judiciaire qui ne relève plus de la commune, la candidate IC propose de contourner les obstacles par des peines alternatives pouvant être rapidement données.

Grégoire Lalieu

 

Les commentaires sont fermés.