Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/08/2012

Tournai: Demotte, ministre-Président jusqu’à la fin de la législature

demotte.gifLe premier Wallon et francophone entend mettre fin aux “spéculations”.

Tous ces chantiers énormes, la coalition Olivier est-elle à même de vraiment les assumer, à se souvenir de la grosse nervosité qui l’a gagnée au début de l’été sur les sujets les plus divers ?

Epiphénomènes, à l’approche des vacances et à quelques semaines des communales Ces mâles manœuvres ne laissent pas de trace au gouvernement en interne. Nous avons des divergences, mais jamais dans l’irrespect des autres. A côté de ce qui se passe dans le gouvernement flamand, nous sommes des enfants de chœur. Et sur le plan fédéral, ce que j’ai entendu ces derniers jours m’indique que nous sommes une coalition bien sage.


La présiderez-vous encore début 2013 ?

Bien sûr. Comme j’ai l’intention de terminer cette présidence jusqu’au bout de la mandature.

Quoi qu’il arrive au gouvernement fédéral, à Charleroi, à Tournai…

Exact.

C’est ferme ?

J’ai été clair là-dessus.

Et le message a été reçu ?

Il a été répété et reçu.

Et accordé ?

Puisqu’il n’y a pas de désaccord, il n’y a pas besoin d’accord non plus. Le PS souhaite la stabilité. Tout ce que j’ai lu sur des mouvements est de la pure spéculation. Nous avons chez nous d’excellents germanistes qui ont déjà été ministres et pourraient le redevenir. Si la chasse aux supputations est ouverte, ce n’est pas un jeu de chaises musicales.

Il n’est donc pas vrai non plus que vous éprouviez une certaine lassitude dans vos fonctions, comme on l’entend de-ci de-là.

Ce sont sûrement des amis qui ont intérêt à faire croire que, peut-être, je souhaiterais faire autre chose J’ai toujours fait ce que j’ai fait avec l’amour de ma tâche. Le jour où je n’ai plus d’intérêt pour ce que je fais, je le dis et je fais autre chose.

Quel message voudrez-vous faire passer aux prochaines Fêtes de Wallonie ?

Les messages de la dernière Fête flamande étaient destinés de manière explicite aux francophones et aux Wallons. Certains les ont interprétés de manière subliminale : c’est comme dans un ménage où, dans l’optique d’un écart, on dit : "Tu sais chérie, tu te débrouilles bien par toi-même." Pourtant, on est à des années-lumière des discours sur les Wallons fainéants, incapables de se prendre en mains Un courant existe aujourd’hui pour dire : "Vous faites mieux ce que vous faites." Le contexte de nos Fêtes sera celui-là, celui d’une Wallonie offensive. On n’est plus là pour encaisser des coups, pour être incapables de nous débrouiller par nous-mêmes.

Paul Piret

Commentaires

Je suis Tournaisien.
Que cela se fasse ailleurs ou non, en pire ou non, je suis choqué mais probablement encore plus déçu.
A mes yeux Monsieur Demotte était l'exception socialiste, une personne intelligente, posée et de bon sens, tout en étant irréprochable et fidèle aux valeurs socialistes.

Monsieur Demotte est tellement sûr de lui qu'il dit déjà qu'il se présente mais ne compte pas être bourgmestre s'il venait à être le vainqueur.Il estime qu'il sera cependant une plus-value pour la ville vu sa fonction... (Piston?).

Même si la loi le permet, même si d'autres partis le font, cela me choque. La loi doit être changée. Il me semble que cette situation démontre une nécessite de revoir le système démocratique, élu devient un métier et plus un service.

Pareil avec le problème de la parité homme femme, le fond était bon... Mais voilà les passions des hommes et des femmes ne sont pas les mêmes, moins de femmes ressentent cette vocation. Je connais plusieurs cas ou des partis pleurent pour trouver des femmes, allant jusqu'à en trouver des "fictives" pour dire que, et à coté de cela je ne compte pas le nombre d'hommes qui ne peuvent pas se présenter car ils ont le tort de ne pas être femme...Les anciens et installés se gardant les places...Et je ne parle pas des professions empêchant de fait de se présenter...

Écrit par : un tournaisien | 03/09/2012

Les commentaires sont fermés.