Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/07/2012

Waterloo: Le PS vise un deuxième siège

art_196930.jpg“Je préfère être dans l’opposition et pouvoir m’exprimer que d’être dans la majorité et qu’on ne m’entende que pour dire oui.” indique Daniel Conrath qui emmènera la liste PS à Waterloo. Une liste qui compte pour l’instant 15 noms et où il espère compter au moins 20 candidats sur les 29 nécessaires à la liste complète pour septembre. En 2006, déjà, le PS n’avait su aligner que 23 noms sur 29.

C’est qu’à Waterloo, si les Socialistes sont présents, il n’est pas facile de trouver des candidats prêts à s’investir en politique et encore plus difficile de trouver des jeunes prêts à s’impliquer. Sans compter que parmi la section, certains ont souhaité lever le pied et que d’autres ont déménagé. C’est le cas de Jacques Ternest qui sera d’ailleurs remplacé au prochain conseil communal par Michel Cuvelier, mais aussi de Stuart Wrathall, l’ancien président de l’USC.


Par contre, les rouges ont été rejoints par Joël De Decker, l’ancien président de l’Espace Bernier. Une liste qui a pour objectif de reconquérir un second siège au conseil communal. “Qui nous a échappé de peu en 2006” indique le chef de file PS.

Et ce, grâce à un programme qui est toujours en état de projet, mais qui s’inspire largement du programme de 2006. “Nous restons fidèles à nos opinions, à nos projets , confie Daniel Conrath. Alors que Waterloo devient de plus en plus une commune de gens aisés, nous voulons essayer de faire de Waterloo une commune où tout le monde puisse vivre ensemble.” Une mixité sociale qui passe par le logement. Le cheval de bataille du PS qui plaide aussi pour que les infrastructures sportives soient accessibles à tous et que des efforts soient faits dans les quartiers en matière de propreté et pas uniquement sur les grands axes.

Des idées difficiles à faire passer via un seul conseiller. Néanmoins, il n’a pas été possible de réunir une opposition forte, Ecolo préférant se présenter seul, tandis que le PS ne se situait pas “sur la même longueur d’ondes” que le CDH.

Laurence Dumonceau

10:06 Publié dans Brabant wallon | Tags : waterloo, ps, conrath | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.