Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/07/2012

Fleurus: Le MR et les Intérêts communaux

art_196194.jpg

Le MR de Fleurus a présenté sa liste pour les prochaines élections. Une liste d’ouverture puisque “les candidats Intérêts communaux sont les bienvenus au sein de la formation des Réformateurs” , a précisé Hervé Fievet, le chef de file du MR.

La volonté du parti d’Olivier Chastel, le ministre fédéral du Budget, était d’ailleurs présent pour l’occasion, est de former un bloc à l’approche des échéances du mois d’octobre. C’est donc sous l’appellation MR-IC que les citoyens découvriront cette candidature.


Pour emmener cette liste de 27 candidats, parmi laquelle doivent se trouver deux candidats d’ouverture, les Réformateurs ont misé sur Hervé Fievet. Le conseiller communal de 38 ans, gérant d’une PME, sera chargé de montrer la voie à ses couleurs.

Le principe de la tirette a été respecté puisque la liste compte 14 hommes et 13 femmes. Avec une moyenne d’âge proche de 42 ans, le MR dit avoir voulu miser sur la jeunesse afin d’agir dans la continuité pour répondre au mieux aux souhaits de la population.

Le benjamin de la liste est Antony Mucci, un étudiant de 23 ans qui habite Fleurus. D’autres nouvelles têtes sont à signaler comme Elodie Gobillon (une employée de 24 ans qui habite Wanfercée-Baulet), Logan Dosogne (un employé de 25 ans de Heppignies) et François Fiévet (un indépendant de 26 ans de Saint-Amand).

C’est Jacques Vanrossomme qui sera chargé de pousser la liste. Le MR pourra également compter sur plusieurs figures bien connues de la commune comme Marc Falisse, l’aîné de la liste. À 64 ans, le conseiller CPAS connaît bien l’entité et devrait attirer des voix.

Dans son programme, le MR-IC travaille sur plusieurs axes : une réforme globale du plan de mobilité, le respect de l’environnement et une politique du commerce de proximité plus accessible. Le MR-IC n’a pas non plus oublié les sportifs puisqu’il désire des infrastructures de qualité pour les clubs de l’entité.

J. De.

Les commentaires sont fermés.