Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/07/2012

Grez-Doiceau: Ecolo vise trois sièges et la majorité !

art_195791.jpg“Une commune plus verte, plus créative, plus participative !” C’est, en résumé, la volonté d’Ecolo Grez-Doiceau qui vient de dévoiler ses candidats pour les élections communales d’octobre.

Audrey Martin, tête de liste et échevine sortante, a réuni autour d’elle une liste “enthousiaste et cohérente alliant jeunesse et expérience” .

C’est Dimitri Dewilde, l’actuel secrétaire de la locale qui prendra la seconde place alors que Marie Smets sera troisième sur la liste. Erik Todts, conseiller communal, poussera la liste.


Avec deux sièges en 2006, l’ambition des Verts sera d’avoir trois candidats à la table du conseil dès 2013. “Nous voulons au moins un candidat supplémentaire mais aussi faire partie d’une majorité que nous voulons la plus forte possible, et donc, pourquoi pas à trois ! Les rapports de force sont en effet plus aisés pour défendre certaines idées à trois que lorsque l’on est en duo. Néanmoins, nous n’avons pas de choix arrêtés et attendrons le soir des élections pour voir le choix des électeurs.”

Ecolo rencontrera toutefois toutes les listes qui se présenteront au scrutin d’octobre. D’ici là, l’accent sera donné avec la parole aux citoyens. C’est ainsi que des soirées ‘Tupper’vert ’vont être organisées : “Nous irons chez des habitants avec plusieurs candidats. L’idée est qu’ils invitent leurs voisins et qu’on débatte de leurs préoccupations.”

Car la volonté des Ecolos est de poursuivre le travail entamé même si, forcément, les Verts auraient aimé pouvoir faire davantage durant les six années de majorité. “Une grande déception est la protection des chemins et sentiers, laissés pour compte. Je n’ai pas peur non plus de dire que ce qui se fait au Centry, c’est trop ! Par contre, Ecolo a mis sa patte dans le PCA de Gottechain et le PCDN, moribond, a été redynamisé. Sans oublier que les réalisations de pistes cyclables nous plaisent !”

Sans encore dévoiler son programme, les lignes de force sont connues : l’accueil des aînés, le fonctionnement de l’administration qui doit être revu et surtout, la colonne vertébrale constituée du PCDR : “Ce qui est réalisable en six ans par rapport aux fiches projets devra être fait !”

Saul

Les commentaires sont fermés.