Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/06/2012

Rhode-Saint-Genèse: Les francophones sont encore unis

rhode,saint,genèse,cdh,rolin,delacroix-rolin,stone-wilmes,libert,fdf,nanga,ps,ragoen,ecolo

Pacification communautaire en vue ou pas, les partis francophones présentent une liste unique pour les communales à Rhode. Mais comment faire autrement puisque c’est le cas depuis 1988 ? Et puis chacun d’entre eux, y compris Ecolo, aura un représentant dans les cinq premières places de la liste d’Intérêts Communaux qui part aussi au combat comme Gemeente Belangen.

Sans surprise, la tête de liste est Pierre Rolin (CDH), le frère de la bourgmestre sortante, Myriam Delacroix-Rolin, qui a décidé de se retirer de la vie politique active.


Il précédera Sophie Stone-Wilmes (MR), Eric Libert (FDF), Denis Nanga (PS) et Jean-Marie Ragoen (Ecolo). Avec actuellement 17 sièges sur 25, la majorité francophone n’a pas souffert sur le terrain rhodien de la séparation du MR et du FDF. Mieux : lorsqu’on lit la déclaration politique des candidats et des présidents locaux de partis - à ne pas confondre avec la présentation proprement dite qui concerne la gestion communale classique, le parti d’Olivier Maingain n’a pas à se plaindre pour ce qui est de la reprise de ses idées puisque les candidats de la liste IC se sont engagés apparemment sans que cela ait posé des problèmes à mettre en avant une série de revendications francophones qui ont été avancées par le FDF depuis qu’il a divorcé avec le MR.

Alors que les quatre autres partis démocratiques ont accepté l’accord sur B-H-V, la déclaration semble douter de la pacification intervenue. Et, plus surprenant, on y relance l’idée d’organiser une consultation populaire relative au rattachement à la Région bruxelloise en cas de nouvelles négociations institutionnelles. Une revendication fort poussée en avant, il est vrai, avant l’accord sur B-H-V sous l’impulsion d’Olivier Maingain mais qui avait de moins en moins de supporters. De quoi relancer aussi les tensions sur place et donner du grain à moudre aux flamingants soucieux d’en découdre.

Enfin, les candidats francophones ont été invités à s’engager de "défendre par toutes les voies de droit la candidature du bourgmestre que la majorité aura désigné". Entre les lignes, cela voudrait-il dire que les élus francophones iront jusqu’à provoquer le gouvernement flamand? Jusqu’ici, ce n’était pas une pratique très rhodienne...

Christian Laporte

Les commentaires sont fermés.