Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/06/2012

Saint-Josse-ten-Noode: Gouvernance en eaux troubles

art_192838.gifEn demi-teinte ou brillant, le bilan de Jean Demannez (PS), flanqué, en 2006, d’une majorité absolue étendue au SPA et au CDH ? L’eussiez-vous cru ? Les avis divergent. Du tout au tout…

“Le maïeur ne fait plus bien la distinction entre ce qu’il peut se permettre et ne pas se permettre !”, sanctionne Frédéric Roekens (Groen), soucieux d’une “éthique politique” qui ferait défaut. “Les histoires de la rue de la Ferme, de Namli (l’échevine du Logement, propriétaire d’apparts insalubres, NDLR), de la salle Damla, c’est pas possible…”, lâche-t-il en écho à une analyse en tous points identiques à celle de Geoffroy Clerckx (MR), seconde tête de pont de l’opposition.


Logement

Lorsqu’il jette un œil dans le rétro, le Premier Tennoodois songe d’abord aux bicoques. “Nous sommes 27-28.000; il y a 4 ans, nous étions 23.000.” Résultat ? “Les contrats de quartier ont apporté et apporteront 80 logements. Pas mal ! À l’AIS -agence immobilière sociale-, on a atteint les 254 logements. En 2006, il n’y en avait que 40.” Réplique cinglante de Geoffroy Clerckx que ce satisfecit énerve : “La plupart des toits sociaux sont dans un état dramatique. D’évidence, pas une priorité du collège !”

Finances

“On sait depuis des années que, tôt ou tard, on plongera dans le rouge”, note un Frédéric Roekens très circonspect. “Mais on n’a pas pris de mesure. Le trou ? 800.000 € !”

Enseignement

Là où le maïeur vantera “60 places supplémentaires” en crèches et un deuxième bâti (passif) ad hoc -la Damla, inaugurée demain au 179 rue Potagère, le MR s’attriste de la “cata du lycée Cudell”, conséquence d’une “incompétence crasse” -il vise l’échevin PS Ahmed Medhoune, NDLR.

Mobilité

Encore une matière qui fâche ! “Y a-t-il une politique de mobilité dans cette commune ?”, se crispe Geoffroy Clerckx. Et Frédéric Roekens de vouer Mohamed Azzouzi (PS) aux gémonies. “Plein de promesses mais…”

“Faux !”, consteste en substance Jean Demannez. Pour preuve, les 174 places de parking du centre communautaire pour students (l’ex-Chab, rue Traversière), la reconsidération “dans les dix ans” de tout l’îlot Scailquin, le Walking Madou et les tests y associés ou la rénovation de la place Saint-Josse.

Mais encore…

En dehors du dessein crucial de la place Rogier attendant désespérément que la Région se magne, le bourgmestre regorge aussi de projets -justice de paix place Quetelet; sauvetage du Théâtre de la Vie; place Saint-Lazare redessinée (“Où est passé mon projet de 2001 ?”, pleure Geoffroi Clerckx. “Les habitants sont délaissés.”), etc. Du vent, toujours du vent, glacial, pour l’opposition.

Guy Bernard

Les commentaires sont fermés.