Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/06/2012

De Croo: "Un miracle si la N-VA atteint 14-15% aux communales"

pict_426147.jpg

Le ministre d'Etat Herman De Croo a réagit au sondage dévoilé par RTL TVI/Le Soir qui annonce un léger repli de la N-VA en Flandre. Le parti nationaliste flamand serait en recule de 2,2% dans les intentions de vote par rapport au précédent sondage réalisé au mois de mars.

"Ce n'est pas ce qui est le plus intéressant", déclare Herman De Croo qui épingle surtout le fait que dans les 20 personnalités les plus populaires dans le nord du pays, seul Bart De Wever représente la N-VA alors que l'Open VLD compte 4 de ses membres dans le top 10.


« Ce parti, la N-VA, est basé uniquement sur une seule personnalité » insiste le ministre d'Etat Open VLD, une personnalité qui a commis une erreur en disant « les élections du 14 octobre - communales, municipales et provinciales – c'est un sondage national! ».

Herman De Croo estime qu'un score de 14 ou 15% pour la N-VA lors de ce rendez-vous électoral sera déjà un miracle. « La N-VA est une sorte d'auberge espagnole où tout le monde rentre » lance-t-il avant d'ajouter « ce qui monte très vite peut descendre rapidement ».

Une subvention pour l'embauche de jeunes issus de l'immigration

Interpellé sur les questions d'intégration et l'idée d'instaurer un parcours d'intégration à Bruxelles et en Wallonie, Herman De Croo rappelle que Bruxelles est la deuxième région la plus riche d'Europe, mais qu'elle affiche un chômage qui atteint par endroit 35%. « Il y a un problème de distorsion entre la richesse produite par la capitale de l'Europe et les gens qui viennent, fort souvent de l'extérieur, y travailler » constate-t-il avant de déclarer qu'il est « inacceptable de gâcher pour 20 ou 30 ans une génération de gens qui a de 18 à 22-23 ans maintenant et qui semble ne pas s'intégrer ».

D'où cette idée qu'il émet d'accorder une subvention de 30% aux employeurs qui, dans des conditions difficiles précise le ministre d'Etat, réussissent à employer cette catégorie de personnes en les formant sur le tard. « Je crois que ça vaut l'effort et que ça aura un bon rendement » souligne Herman De Croo pour qui « c'est le travail qui sauve » même s'il reconnaît qu'il existe un « petit » clivage d'ordre religieux qui peut être source de certains problèmes d'intégration.

Cette subvention pourrait être prise en charge par l'Europe ou par les Régions précise-t-il encore.

Charles Van Dievort

 


Les commentaires sont fermés.