Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/05/2012

Ecolo conquérant

pict_423829.jpg

C’est à Amay, dans le fief de Jean-Michel Javaux, que le nouveau duo à la tête d’Ecolo, Emilie Hoyos et Olivier Deleuze, présentait, mercredi, les quatre thèmes prioritaires du parti pour les communales d’octobre et le slogan de campagne, "Avec vous pour des solutions durables".

Les verts rappellent le contexte entourant ce scrutin (la crise économique) et soulignent l’importance des politiques locales. "Les communes représentent plus de la moitié des investissements publics. C’est dire le rôle qu’elles ont à jouer dans un contexte budgétaire où chaque euro est compté : éviter le saupoudrage, faire des choix qui répondent aux urgences immédiates et donc investir prioritairement dans tout ce qui tisse ou consolide le lien social", soutient Emilie Hoyos.


Le lien social au cœur des communes, est justement un des leitmotivs d’Ecolo et le premier axe de la campagne. Les verts mettent l’accent sur les jeunes et les aînés (renforcer les structures d’accueil pour la petite enfance, veiller à la qualité de l’enseignement et des bâtiments scolaires, garantir l’autonomie des personnes âgées ) mais aussi sur les citoyens précarisés, en proposant une politique de construction et de rénovation des logements sociaux et en renforçant l’action des CPAS.

Deuxième priorité, la création d’emplois, via une politique de soutien à l’agriculture, au tourisme et à la culture.

Ecolo n’oublie pas son thème historique, la protection de l’environnement, avec des propositions de construction de bâtiments communaux basse énergie, d’encouragement à la mobilité douce et de préservation de la biodiversité. Enfin, il y a la sécurité, "un droit absolu, sans ambiguïté", lance Olivier Deleuze. Pour Ecolo, elle passera par une plus grande propreté des rues, un renforcement de la police de proximité ou une traque des comportements dangereux au volant.

"Nos projets sont crédibles car ils reposent sur des actions concrètes déjà entreprises par nos échevins et bourgmestres", affirme Emilie Hoyos dont le parti, que l’on a souvent accusé de manquer d’ambition, affiche une claire volonté d’entrer dans de nouveaux conseils communaux et de conquérir des maïorats. "A Bruxelles, Ixelles, Eupen ou Enghien, nous avons bon espoir de l’emporter", précise la coprésidente qui indique que "beaucoup de listes sont tirées par des femmes" (à Liège, Schaerbeek et Molenbeek notamment).

Ecolo renforce sa présence sur le terrain, en présentant 4 000 candidats (âgés de 25 à 80 ans) sur 221 listes en Wallonie et à Bruxelles au lieu de 195 en 2006. La parité sera strictement respectée (un homme/une femme). A Bruxelles, les verts feront liste commune avec Groen. 42 listes de cartel ont été validées dont 13 avec le PS et 13 avec le MR. "Pour le reste, il s’agit d’alliances avec des indépendants. En dehors de ces 42 cartels, nous ne ferons aucune alliance pré-électorale et nous attendrons le résultat des urnes", a encore déclaré Emilie Hoyos.

Isabelle Lemaire

Les commentaires sont fermés.