Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/05/2012

Sivry-Rance: MIL espère poursuivre

Depuis six ans, le groupe MIL (mouvement d’intérêts locaux) gère la commune de Sivry-Rance. Ses membres espèrent être réélus le 14 octobre prochain. C’est pourquoi tous les mandataires sortants seront sur la liste rebaptisée 2MIL12 pour les élections communales.

Le bourgmestre Jean-François Gatelier sera tête de liste et briguera un nouveau mandat à la tête de la commune. La présidente du CPAS Magali Schepers, les échevins François Ducarme, Philippe Hanon et Michel Poucet ainsi que les conseillers communaux Alex Demeuldre, Jocelyne Berhin, Alain Lalmant et Charles Schepers seront également sur la liste. Pour les autres candidats, les discussions sont en cours.


"Nous avons suffisamment de personnes pour figurer sur cette liste de 15 noms", explique Michel Poucet. "Nous essayons maintenant qu’il y ait une correspondance entre les villages, les âges, etc. Il y aura un peu de tout, des nouveaux et des habitués." Pour le groupe, c’est encourageant de voir un tel engouement pour la politique locale. "Nous avons trop de candidats pour les élections. Il faut savoir que MIL regroupe entre 40 et 50 citoyens qui suivent les réunions pour établir notre programme électoral."

La liste définitive sera dévoilée le samedi 30 juin à la salle communale de Grandrieu. L’équipe sortante est satisfaite de son bilan. "Notre maître-mot était l’avenir. Nous avons développé une politique liée à l’enfance avec l’ouverture de la crèche qui est déjà complète et aurait besoin de places supplémentaires. Un local pour les jeunesses de l’entité a été aménagé ainsi qu’un programme extrascolaire dans les écoles." La majorité a également mis l’environnement au cœur de ses préoccupations. "Nous encourageons l’isolation des bâtiments publics et des maisons privées. Nous optons pour les énergies alternatives." Il y a aussi eu des déceptions. "Certains projets n’avancent pas aussi vite qu’on le voudrait. C’est le cas du quartier écologique et du PCDR qui compte 80 projets développés par les habitants. Nous espérons les mettre en œuvre prochainement si les citoyens nous font une nouvelle fois confiance car six ans, c’est court pour lancer tous nos projets."

M.Ad.

Les commentaires sont fermés.