Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/05/2012

Province du Brabant wallon: "Nous créerons des surprises", dit le FDF

pict_423358.jpg

Les têtes de liste FDF pour les élections provinciales sont désormais connues. Les membres du parti espèrent rafler un à trois sièges à la Province.

"Nous avons le ferme espoir de décrocher plusieurs élus tant au niveau provincial que communal. Je suis persuadé que nous créerons des surprises au soir du 14 octobre. " Le président du FDF, Olivier Maingain, a rappelé les fermes intentions du parti amarante, vendredi midi, à l’occasion de la présentation de ses têtes de listes brabançonnes wallonnes pour les prochaines élections provinciales.


Le Wavrien Luc D’Hont emmènera une liste poussée par le président de la fédération amarante en Brabant wallon, Patrice Horn, pour le district de Wavre, tandis que Vincent Granville, originaire de Braine-l’Alleud, tirera la liste dans le district de Nivelles.

Avec, pour chacun, l’objectif d’obtenir un maximum de suffrages, même si, de l’aveu même du vice-président du FDF Brabant wallon, Anicet Verly, "il s’agit avant tout ici de se faire connaître pour préparer les prochaines élections législatives, et les communales de 2018".

Ce qui ne signifie pas que les membres du FDF se contenteront de faire de la figuration lors de la campagne. Au contraire, le parti, qui se présentera pour la première fois en Brabant wallon, espère rafler un à trois sièges à la Province.

Aux dépens du MR, son ancien partenaire ? "Nos listes sont composées de personnalités issues de tous les milieux, prévient Anicet Verly. Nous irons donc chercher des voix un peu partout. Mais il semble clair que le MR - qui dénonce, au niveau régional, des actes qu’il approuve au niveau communal et provincial - a le plus à perdre lors des prochaines élections."

Quant aux thèmes de campagne, ils concernent, sans grande surprise, les principales problématiques auxquelles ont été confrontés les Brabançons wallons dans le passé. Et notamment au niveau économique. "Même si le PIB du Brabant wallon est important, il ne faut pas sous-estimer la crise économique que nous connaissons et que nous allons connaître, précise Patrice Horn qui souhaite que la Province investisse davantage dans la recherche scientifique. Cette crise va perdurer et risque de faire très mal à l’automne."

Autres chevaux de bataille : l’enseignement (avec la création de nouvelles infrastructures scolaires et l’amélioration de l’apprentissage des langues), la mobilité (avec le prolongement du ring jusque l’A8 et la mise sur pied d’une plateforme multimodale à Tubize), le sport (et la création de deux piscines à Braine-l’Alleud et Wavre) et, enfin, le logement pour permettre aux jeunes de rester en Brabant wallon.

Yannick Natelhoff

Les commentaires sont fermés.