Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/04/2012

Dans six mois, nous votons

communales,enjeux,wallonie,flandre,bruxelles

Un scrutin ô combien atypique. Les élections communales (et provinciales) auront lieu dans tout pile six mois, le 14 octobre. Oubliés, les votes partisans. Ce sont avant tout les personnalités locales – par leur charisme, leur popularité et leur bilan – qui infléchiront le choix des citoyens. Les listes IC (Intérêts communaux) ou Liste du bourgmestre ne sont d’ailleurs pas rares et réunissent des candidats de couleurs politiques différentes. Si les principaux enjeux du scrutin sont évidemment locaux, ses répercussions sont aussi régionales et fédérales. Petit tour d’horizon.


Wallonie Le retour en force de la violette ? Depuis le remplacement de Didier Reynders par Charles Michel à la tête du MR, les hautes instances réformatrices et socialistes ont renoué de bons contacts et verraient bien leurs troupes convoyer ensemble. Pour asseoir leur ancrage local. Mais aussi dans la perspective d’un nouvel affrontement avec la N-VA en 2014 où ils devront se présenter unis.

À suivre : le possible duel entre les frères Lutgen à Bastogne – Benoît pour le CDH face à Jean-Pierre pour le MR; l’accueil qui sera réservé à Michel Daerden (PS) après son parachutage à Saint-Nicolas; l’âpre lutte pour le maïorat à Namur entre CDH et PS, avec le MR en embuscade; et le choix de Paul Magnette (PS) à Charleroi – restera-t-il ministre fédéral ou sera-t-il bourgmestre à part entière ?

Bruxelles Les conséquences du divorce entre le MR et le FDF ? Les deux partis vont immanquablement en payer les pots cassés. Mais quelle en sera l’ampleur ? Les rapprochements entre MR et PS, dans la région capitale également, devraient influencer la donne.

À suivre : la lutte à quatre à Schaerbeek entre le FDF (et son bourgmestre sortant Bernard Clerfayt), le MR, Ecolo et le PS; une possible surprise nommée Olivier Deleuze, le nouveau président d’Ecolo, à Watermael-Boitsfort; et l’accueil réservé au Liégeois Didier Reynders (MR) à Uccle où il poussera la liste.

Flandre L’éclosion définitive de la N-VA ? C’est sans doute le principal enjeu de ces élections communales. Si la N-VA confirme son score des élections législatives de 2010 et parvient à asseoir son assise locale, elle s’assurera une présence durable dans le paysage politique flamand. Avec en ligne de mire le poste de ministre-président flamand pour Bart De Wever en 2014 et une nouvelle grande réforme de l’État au niveau fédéral la même année.

La bataille aura surtout lieu dans les grandes villes, comme à Gand et Anvers. Dans les plus petites communes, l’ancrage local du CD&V devrait maintenir le parti à flot. En revanche, si les chrétiens-démocrates – mais aussi l’Open VLD et le SP.A – s’effondrent, la stabilité du gouvernement fédéral pourrait être mise en péril. À suivre : le choc des titans à Anvers où s’affronteront entre autres Bart De Wever (N-VA), Patrick Janssens (SP.A), Annemie Turtelboom (Open VLD) et Meyrem Almaci (Groen).

Antoine Clevers

Les commentaires sont fermés.