Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/02/2012

Charleroi: Inculpés, mais encore éligibles au PS ?

charleroi,ps,magnette

La politique qui voulait laver plus blanc que blanc l’avait édicté en règle : inculpation valait démission, et c’est ce qui a amené le collège à connaître sa première démission en bloc, en 2007, avec la première dérogation au décret Courard et la désignation de Jean-Jacques Viseur comme bourgmestre.

En est-on encore là aujourd’hui ? Pas vraiment, comme l’a dit Paul Magnette à la DH il y a peu.

Est-ce à dire que les inculpés d’aujourd’hui pourraient être les échevins de demain ? Ce serait un bouleversement des règles établies mais, visiblement, Paul Magnette estime l’éventualité possible à Charleroi.


Petite revue des possibles. La première qui saute aux yeux, c’est celle qui concerne Philippe Van Cauwenberghe, toujours impliqué dans un dossier de travaux faits à prix d’ami chez lui par l’entreprise Vandezande, par ailleurs mouillée dans d’autres affaires carolorégiennes.

L’arrivée de Van Cau junior serait évidemment un gage donné à l’ancienne garde du PS, incarnée par le père Van Cau. Mais au-delà ?

On ne manque pas, dans le paysage carolo, d’inculpés politiques qui pourraient revenir sur le terrain électoral d’octobre.

Si on a cité Jacques Van Gompel, l’éventualité est peu probable : Gilly, avec l’arrivée d’Eric Massin, a eu ce qu’elle voulait. Pas davantage question de ceux qui, en attente de jugement, ont atteint dans l’intervalle un âge qui les obligerait à demander une dérogation pour revenir.

Ainsi de Gérard Monseux ou de Christian Renard. Marc Parmentier, éphémère échevin, paraît bien avoir définitivement renoncé à ses activités politiques.

Bref, dans la symbolique, on devrait s’en tenir à Philippe Van Cau. Sans le citer expressément, sans doute est-ce à lui que Magnette a pensé, en secret ?

 P. MK

16:24 Publié dans Hainaut | Tags : charleroi, ps, magnette | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.