Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/11/2011

Perwez: “Une législature exceptionnelle”

perwez,antoine,cdh

Demander à André Antoine ce qu’il retient de ces cinq dernières années à Perwez n’est envisageable que si la concision lui est imposée. Car il en a des choses à dire, le bourgmestre en titre et ministre régional.

“Ce fut une législature exceptionnelle”, estime-t-il. “Elle nous a permis de concrétiser de nombreux projets voués au bien-être et à la convivialité dans l’entité. Tout en sauvegardant la ruralité.”


Quelques exemples ? En matière de finances, la paix fiscale est restée de mise et les réserves sont lourdes de 1.700.000 €.

Au niveau social, le maïeur empêché pointe la future maison de repos et de soins. “Jamais on n’a investi autant dans cette commune”, note-t-il. “De quoi offrir des conditions d’accueil optimales aux seniors.”

Concernant l’enfance, la crèche qui s’ouvrira début 2012 s’ajoute au réseau scolaire communal (des implantations affichent complet) et à l’accueil temps libre qui encadre les têtes blondes avant et après les cours.

La jeunesse ? Elle pourra prochainement compter sur une maison qui lui sera dédiée avec, à l’intérieur, un service du CPAS et le Scaj. “Les travaux ont été nombreux”, continue André Antoine. “Rares sont les communes qui ont pu rénover autant de rues. Nous avons tenu le rythme d’une par an et allons bientôt commencer la rue du Culot. Sans oublier l’entretien d’autres voiries, la pression mise sur la Région pour qu’elle s’occupe de la N 29...”

La mobilité, le bourgmestre empêché ne l’élude pas : le Proxibus augmente petit à petit sa fréquentation, tout comme le parking de délestage (où le raccordement ne saurait tarder)… Par ailleurs, une série d’aménagements ont été réalisés pour lutter contre la vitesse : rétrécissements de routes aux entrées de villages, coussins berlinois, radars préventifs et répressifs… “Il ne faut pas se montrer satisfait pour autant et toujours tenter d’améliorer la situation”, note le maïeur. Le centre culturel n’est pas oublié, de même que l’intention de faire du centre sportif un véritable pôle en la matière.

Pêle-mêle, André Antoine se réjouit encore des panneaux photvoltaïques placés ça et là, du combat pour le logement… Le tout avec l’aide d’un conseil communal où règne une certaine sérénité. “On pourrait presque dire qu’à Perwez, tout le monde est dans la majorité”, précise-t-il. “Globalement, il y a une bonne ambiance.”

Geoffroy Herens

14:43 Publié dans Brabant wallon | Tags : perwez, antoine, cdh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.